CEP 2021: Ourbouga à Natitingou, le plus grand centre de l’Atacora

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur CEP 2021: Ourbouga à Natitingou, le plus grand centre de l’Atacora

candidats au CEP 2021

En compagnie des autres officiels, Taté Ouindeyama, maire de la commune de Natitingou, a procédé, hier lundi 7 juin, au lancement des épreuves du Certificat d’études primaires (Cep) session de 2021 à Ourbouga, l’un des centres de la ville mais le plus grand du département de l’Atacora.

LIRE AUSSI:  Partenariat dans le domaine de la recherche scientifique: Le Bénin et la République du Congo signent deux accords

Sept cent trente-six candidats composent dans le plus grand centre du département, déclare Chabi Sahi, le chef du centre d’examen de l’école primaire publique centre Ourbouga.
Après avoir soigneusement instruit les surveillants de salle sur l’encadrement des candidats et la tenue des fiches mises à leur disposition, il a expliqué aux apprenants comment les épreuves étaient conditionnées. Puis, elles ont été déballées.
Adéchinan A. Adébiya, chef de la région pédagogique N°4 regroupant Natitingou et Toucountouna, a pris le soin de mettre les candidats de la salle 16 dudit centre en confiance.
S’inscrivant dans le même registre, Taté Ouindeyama, maire de Natitingou, confirme : « Je suis venu vous encourager, il n’y a pas à paniquer, nous voulons le premier du Bénin ici à Ourbouga». Pour l’autorité communale, la qualité de l’enseignement dispensé au cours de l’année et l’organisation du jour augurent de bons résultats.
Adéchinan A. Adébiya note que le Cep, premier diplôme scolaire, n’est pas à banaliser, d’où l’importance, selon lui, de respecter scrupuleusement les instructions du chef centre.
Pour sa part, Chabi Sahi rappelle les obligations qui incombent aux surveillants de salle et les limites de leurs compétences. Notamment, la surveillance stricte des candidats, la vérification/conformité de leur identité à la liste et la non lecture systématique des compositions, et enfin le rappel du temps restant à chaque fois.
Le maire a invité les parents à bien suivre les enfants pour ne pas enregistrer des retards.
Le lancement officiel dans le département de l’Atacora s’est déroulé à Cobly sous la conduite du préfet Lydie Déré Chabi Nah pour un effectif total de 12 078 candidats dont 5 324 filles. Ils planchent dans quarante-cinq centres de composition.

LIRE AUSSI:  Recensement national agricole: Les membres des différents organes de l’Atacora installés