Cep session de juin 2022: le centre de composition de Djacoté, une réalité

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cep session de juin 2022: le centre de composition de Djacoté, une réalité

Déroulement du Cep 2022centre de compositionde Djacoté

 

L’Ecole primaire publique de Djacoté fait partie des nouveaux centres de composition créés, cette année, pour accueillir les candidats au Certificat d’études primaires (Cep). La localité de Djacoté est située à Oumako, un des cinq arrondissements de Comé, dans le département du Mono. Pour Djacoté et ses environs, la création de ce centre est un soulagement. Les années antérieures, les enfants étaient transportés à Comé centre ou dans d’autres arrondissements pour prendre part à l’examen du Cep. Cette situation se révélant éprouvante parfois pour certains candidats, leur santé en prend un coup. « Une fois arrivés à Comé centre, les enfants déboussolés tombent parfois malades et il faut les faire soigner par-ci par-là », se rappelle le maire Bernard Adanhokpé, enseignant de formation qui avait servi à Djacoté.
Le maire et le préfet du département se sont rendus, hier, sur le site de l’Epp Djacoté pour constater le démarrage effectif de l’examen et exprimer leur reconnaissance au gouvernement. Le préfet Bienvenu Milohin souligne que leur déplacement vise à « rendre témoignage » aux autorités de l’Etat pour avoir écouté leurs «doléances en ouvrant ce centre de composition » n

LIRE AUSSI:  Rentrée scolaire 2015-2016: Les enseignants communautaires non reversés boycottent

 

L’Ecole primaire publique de Djacoté fait partie des nouveaux centres de composition créés, cette année, pour accueillir les candidats au Certificat d’études primaires (Cep). La localité de Djacoté est située à Oumako, un des cinq arrondissements de Comé, dans le département du Mono. Pour Djacoté et ses environs, la création de ce centre est un soulagement. Les années antérieures, les enfants étaient transportés à Comé centre ou dans d’autres arrondissements pour prendre part à l’examen du Cep. Cette situation se révélant éprouvante parfois pour certains candidats, leur santé en prend un coup. « Une fois arrivés à Comé centre, les enfants déboussolés tombent parfois malades et il faut les faire soigner par-ci par-là », se rappelle le maire Bernard Adanhokpé, enseignant de formation qui avait servi à Djacoté.
Le maire et le préfet du département se sont rendus, hier, sur le site de l’Epp Djacoté pour constater le démarrage effectif de l’examen et exprimer leur reconnaissance au gouvernement. Le préfet Bienvenu Milohin souligne que leur déplacement vise à « rendre témoignage » aux autorités de l’Etat pour avoir écouté leurs «doléances en ouvrant ce centre de composition » n

LIRE AUSSI:  Baccalauréat 2021: Les candidats des séries F3 et F4 composent enfin dans le Couffo