Cérémonie de remise de lettres de notification d’accord de crédit: 1000 jeunes femmes bénéficient du crédit d’appui à l’entreprenariat féminin

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cérémonie de remise de lettres de notification d’accord de crédit: 1000 jeunes femmes bénéficient du crédit d’appui à l’entreprenariat féminin


Cérémonie de remise de lettres de notification d’accord de crédit: 1000 jeunes femmes bénéficient du crédit d’appui à l’entreprenariat féminin

Le président de la République a procédé, hier mercredi 18 novembre, à la remise officielle des lettres de notification d’accord de crédit à 1000 femmes bénéficiaires de crédit d’appui à l’entreprenariat féminin. Environ 130 millions de francs CFA serviront à lancer ces jeunes femmes dans les affaires.

LIRE AUSSI:  33e Journée nationale de l’arbre: La Fondation Claudine Talon à Adjarra et Avrankou

C’est un nouvel instrument que le gouvernement met en place dans sa politique d’autonomisation de la femme. Un millier de jeunes femmes viennent de bénéficier du crédit d’appui à l’entreprenariat féminin (CAEF) devant les aider à promouvoir leurs affaires. Christophe Vignigbé, directeur général du Fonds national de promotion de l’entreprise et de l’entreprenariat des jeunes (FNPEEJ) se dit heureux de voir concrétiser ce projet, un an après le lancement du redémarrage des activités du Fonds par le chef de l’Etat. «Le crédit d’appui à l’entreprenariat féminin va booster l’entreprenariat des femmes en milieu rural et périurbain. Il apporte une réponse adéquate au besoin de financement des femmes qui ont des difficultés à financer leurs activités génératrices de revenus», souligne-t-il. Ce faisant, indique Christophe Vignigbé, la structure qu’il dirige est ancrée résolument dans une dynamique de new deal entrepreneurial à l’endroit des jeunes et des femmes. «Le prochain pari est de faire du FNPEEJ le vivier de l’employabilité de la jeunesse dans l’économie numérique», assure-t-il.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Cinq lois de règlement définitif du budget général de l’Etat adoptées

Les femmes bénéficiaires n’ont pas manqué de saluer la vision du chef de l’Etat qui accorde un intérêt certain à l’autonomisation des femmes. Le crédit concerne particulièrement les jeunes femmes âgées entre 22 et 40 ans. «Il s’agit d’une bouffée d’oxygène qui nous permet de relancer nos activités», fait observer Bénédicte Wanégou, porte-parole des bénéficiaires qui rassure qu’elles veilleront au remboursement à bonne date du crédit mis à leur disposition.
Noamie Azaria, ministre en charge de la Microfinance indique que 1000 femmes constituées en 361 groupes solidaires bénéficient du présent crédit octroyé à un taux d’intérêt de 6%.

Consolider la vision

Elle soutient que l’introduction des femmes dans le portefeuille du FNPEEJ vient consolider la vision du chef de l’Etat d’insérer des femmes dans le tissu économique national. Le montant global du financement est de 130 millions de francs CFA. En dehors de la tranche d’âge, les jeunes femmes bénéficiaires justifient d’une expérience dans le domaine des activités génératrices de revenus et disposent d’un statut de l’entreprenant au guichet unique de formalités des entreprises. «Ce projet limité actuellement aux départements de l’Atlantique et du Littoral sera progressivement étendu aux femmes des 77 communes du Bénin», promet Noamie Azaria. Ce produit, poursuit-elle, vient compléter la gamme de financement des femmes, notamment les microcrédits aux plus pauvres (MCPP) nouvelle génération qui a déjà impacté plus d’un million de femmes. Elle a invité les jeunes femmes bénéficiaires à adopter un comportement citoyen en remboursant les crédits à bonne date.
«La transformation du Bénin passera par la transformation de la femme », soutient le président de la République. Boni Yayi rappelle que depuis 2006, son gouvernement a initié un train de programmes en faveur de la gent féminine. Il évoque la gratuité de l’enseignement primaire et du premier cycle du secondaire pour les filles, la gratuité de la césarienne, la gratuité des soins de traitement de paludisme pour les enfants de 0 à 5 ans, le programme de microcrédit aux plus pauvres. Le CAEF traduit encore la volonté de son gouvernement de sortir la femme de la précarité. Cet instrument, précise-t-il, répond au souci du gouvernement d’adapter son offre aux besoins des bénéficiaires. «Le plafond du microcrédit aux plus pauvres est actuellement de 100 000 francs CFA. Le CAEF s’inscrit dans une dynamique de complémentarité avec le FNM», explique le chef de l’Etat. Il souligne que ce nouveau produit du FNPEEJ est un bel instrument de mise en œuvre des Objectifs du développement durable d’autant qu’elle contribuera à l’élimination de la pauvreté.
Le chef de l’Etat a annoncé la mise en place d’un fonds de 6 milliards de francs CFA pour impacter 50 000 femmes.

LIRE AUSSI:  Cena nouvelle mandature: Patrice Talon installe le Conseil électoral mercredi prochain