Chaîne de passation des marchés publics: 241 spécialistes reçoivent leurs accréditations

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Chaîne de passation des marchés publics: 241 spécialistes reçoivent leurs accréditations


Divers acteurs du système des marchés publics ont reçu, jeudi 3 octobre à Cotonou, en présence du ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, les attestations qui sanctionnent leur accréditation à un programme de professionnalisation. Grâce à cette formation, le Bénin peut désormais rêver d’une bonne gestion des marchés publics assurée par des professionnels.

LIRE AUSSI:  Pour les chantiers ouverts à Porto-Novo et dans l’Ouémé: Le Prd reconnaissant envers Patrice Talon

Le Bénin vient de faire un pas de géant vers la professionnalisation de la chaîne de passation des marchés publics. Les acteurs intervenant à ce niveau ont bénéficié depuis le 1er avril dernier d’une formation de professionnalisation qui a connu son épilogue, jeudi 3 octobre, avec la remise des attestations aux participants. La formation a été assurée par la firme Setym international et la Banque mondiale à travers le Projet d’appui à la gestion des investissements publics et à la gouvernance (Pagipg) qui a apporté le financement nécessaire.
Ils étaient au total 241 acteurs à suivre avec succès cette formation. 162 parmi eux sont accrédités en passation des marchés, 56 en contrôle des marchés et 23 en régulation des marchés. Cette formation, la première dans l’histoire des marchés publics de notre pays, sanctionne l’examen international à l’accréditation en passation, en contrôle et en régulation des marchés publics. « Ce qui se joue aujourd’hui, c’est l’étape ultime à la naissance d’un véritable corps de professionnels de la commande publique », a souligné le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané. Cette formation autant que sa concrétisation constituent, selon lui, le témoignage « très concret de l’ambition du président de la République de professionnaliser le secteur des marchés publics ». Une avancée notable qui lui fait plaider pour la naissance d’un véritable corps de spécialistes de la commande publique dans l’administration. Occasion également pour lui de réaffirmer combien l’Exécutif et les populations bénéficiaires des investissements attendent beaucoup des acteurs en charge de la conduite des procédures de passation des marchés publics dans notre pays.
Autant il y a des attentes, autant il y aura des pressions, notamment sur ces nouveaux agents formés. Mais le représentant résident de la Banque mondiale les a invités à tenir fermes. « Les tentations seront grandes, mais nous comptons sur vous pour être les meilleurs pour le bénéfice de la société béninoise », a souhaité Atou Seck. « Le parchemin que vous recevez aujourd’hui représente pour vous un challenge. Ce défi appelle de vous, acteurs à divers niveaux de la passation, du contrôle, de la régulation des marchés publics, une bonne maîtrise et un respect scrupuleux des textes de la commande publique et une vigilance de tous les instants», note à son tour le ministre d’Etat. Pour lui, cette accréditation représente, par-dessus tout, une invite à la performance nécessaire à la réalisation des projets du gouvernement.
Ces accréditations, d’une durée de vie de cinq ans, peuvent être renouvelées à leurs porteurs si au bout d’une nouvelle évaluation, leur éthique est sauve et leur intégrité irréprochable, leur a rappelé Larbi Bennouna, représentant Setym international. Pour tenir un tel challenge, Alphonse Akpamoli, coordonnateur du Pagipg, offre des clés comme l’auto déterminisme, la motivation, le pragmatisme… Ceci, afin que la transparence dans les marchés publics favorise l’instauration d’un environnement attractif pour les investissements et la croissance nécessaires à la réduction de la pauvreté.

LIRE AUSSI:  Interprétation de l’article 242 du Code électoral: La Cour constitutionnelle se déclare compétente