Chambre de commerce et d’industrie du Bénin: Les élus consulaires outillés sur leur rôle et la mission de leur institution

Par Sabin LOUMEDJINON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Chambre de commerce et d’industrie du Bénin: Les élus consulaires outillés sur leur rôle et la mission de leur institution


Les élus consulaires réunis au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) ont suivi, vendredi 24 juillet dernier à Cotonou, une formation sur les missions d’une Chambre de commerce et d’Industrie ainsi que le rôle dévolu aux élus consulaires. Les travaux ont été placés sous l’égide du président de l’institution, Jean-Baptiste Satchivi.

LIRE AUSSI:  Délégation de pouvoir aux Commissaires: Une révolution en marche à la Commission de l’Uémoa

Désignés par les entreprises du pays pour les représenter au sein des assemblées consulaires, les élus consulaires ont pris par cet acte un nouvel engagement essentiel au développement économique national. Mais à quoi consiste ce mandat? Quelle est la mission de l’institution? Quel va être le projet de développement? Autant de questions qui reviennent régulièrement. Et comme il n’existe pas d’école pour former un élu consulaire encore moins un délégué consulaire, et que c’est dans la pratique qu’on se forme davantage, la présidence de la CCIB a initié cette formation à l’intention des élus consulaires. Elle vise à permettre à chacun d’internaliser son rôle et d’être au même niveau d’information. «La CCIB constitue un catalyseur d’idées concrètes ainsi qu’un incubateur et développeur d’actions, parce que présente en permanence dans la création de richesse et de l’emploi», a indiqué son président Jean-Baptiste Satchivi. Pour lui, «le mandat de la CCIB est mû par le respect absolu de l’entreprise comme source de création de richesse, la promotion et l’encouragement de l’initiative privée, le sens de l’intérêt général, le respect des hommes, la volonté de servir la nation économique, être au service des entreprises du pays, par la culture du résultat, la volonté de progrès surtout en ce 21è siècle où tous les progrès vont très vite».

LIRE AUSSI:  Difficultés autour du financement du processus électoral:La Société civile monte encore au créneau et apaise

Le président de la CCIB a saisi l’occasion pour exprimer la gratitude de son institution au partenaire qu’est la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), pour avoir répondu favorablement à la demande d’assistance technique, en dépêchant un expert à Cotonou en la personne de Stéphane Cormier, délégué général de la CPCCAF, afin d’assurer la formation au cours de l’atelier.

L’engagement de la CCIB

Jean-Baptiste Satchivi a rappelé que l’engagement de la CCIB est essentiel au développement économique national. Il est revenu sur la nécessité de bâtir des chambres consulaires fortes, dynamiques qui répondent à la vision commune qui est de faire de la CCIB à l’horizon 2019, une institution d’appui au développement et au rayonnement des entreprises du Bénin dans le monde entier, être présente sur toute l’étendue du territoire national et porte-étendard du savoir-faire béninois à l’international, requiert que tous ses élus soient bien informés et bien formés à leurs droits et à leurs devoirs afin de rester en phase avec les défis qui s’imposent à l’environnement économique national et international. «Soyez des buvards du savoir», a lancé le président de la CCIB à l’endroit des élus. Il les a exhortés à faire montre de concentration soutenue au cours de la formation.
Pour sa part, le délégué général de la CPCCAF, Stéphane Cormier, s’est réjoui de voir l’institution consulaire béninoise sur de bons rails après les tumultes. Il a rappelé la pertinence de la formation du jour avant de saluer le dynamisme du président de l’institution.