Chambre nationale d’agriculture du Bénin : les ambitions du nouveau président Hermann Imali Djetta

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Chambre nationale d’agriculture du Bénin : les ambitions du nouveau président Hermann Imali Djetta

Chambre nationale d’agriculture du Bénin Les ambitions du nouveau président Hermann Imali DjettaHermann Imali Djetta, président de la Cnab, ici dans les locaux de la Société nationale de mécanisation agricole (Sonama) à Ouidah

Le nouveau président de la Chambre nationale d’agriculture du Bénin (Cnab) entend faire connaître l’institution de ses acteurs, militer pour la mécanisation agricole et l’accès facile des producteurs au financement.

LIRE AUSSI:  Revue 2020 du secteur de la décentralisation : l’assurance d’une amélioration de la gouvernance locale

« La Chambre ira dans la logique du nouveau Programme d’action du gou-vernement (Pag II), en accompagnant les différents programmes pour qu’on puisse développer notre agriculture et être parmi les meilleurs pays producteurs de l’Afrique ». C’est en ces termes que le président du nouveau bureau de la Chambre nationale d’agriculture du Bénin (Cnab), installé le 24 décembre 2021, décline sa vision à la tête de l’institution.
L’exploitant agricole, précédemment trésorier dans le bureau sortant, entend œuvrer suivant trois axes principaux. «D’abord, nous ferons connaître la Chambre de ses acteurs », indique-t-il, après avoir relevé que les missions de la Chambre d’agriculture sont méconnues de ses propres acteurs qui ne voient pas encore ce qu’ils y gagnent. « Si l’acteur sait que sa chambre est là pour l’accompagner lorsqu’il veut des intrants par exemple ou autre chose, il va s’y impliquer davantage », soutient-il.
Ensuite, il compte mettre l’accent sur la mécanisation agricole pour faciliter la tâche aux producteurs. « Nous ne pouvons pas être à la daba et espérer développer notre agriculture », laisse entendre le président de la Cnab. « Mais, nuance-t-il, il nous faut une mécanisation adaptée ; ce n’est pas tous les tracteurs qui sont adaptés à nos sols. » Pour corriger cet état de choses, un Programme national de développement de la mécanisation agricole (Pndma) est initié par le gouvernement. Par le passé, la Chambre a brillé par son absence dans la promotion des nouvelles technologies dans les maillons de la production et de la transformation des produits agricoles.
L’autre chantier, « C’est surtout le financement qui constitue le problème de notre agriculture», selon Hermann Imali Djoiri Djetta. La chambre devra s’appuyer sur le Fonds national de développement agricole (Fnda) qui propose des modalités pour accompagner tous les acteurs du secteur et favoriser une agriculture plus compétitive. Il est question non seulement d’augmenter les emblavures et le rendement des cultures, mais aussi et surtout d’assurer la transformation, le stockage et la conservation des produits agricoles.
Pour relever ces défis et obtenir des acquis durables, le nouveau président appelle à la concertation permanente, à la synergie des forces, à l’esprit de compréhension mutuelle.
La Chambre nationale d’agriculture du Bénin assure la représentation des professionnels et autres acteurs du monde agricole auprès des pouvoirs publics et la sauvegarde des intérêts de la profession agricole (maillons: production, transformation et autres). Elle a également pour mission de contribuer à la promotion du secteur agricole et para-agricole, la coordination des activités agricoles conformément aux politiques de l’Etat, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques dans le secteur agricole.
De même, la Cnab donne son avis motivé, à la demande des pouvoirs publics, ou fait des suggestions sur les questions agricoles relatives, entre autres, à la politique des prix, des revenus, des crédits, la commercialisation des produits agricoles, la règlementation relative aux activités rurales, la formation professionnelle des acteurs agricoles.

LIRE AUSSI:  Ravip: Antoine Kolawolé Idji se fait enrôler à Pobè