Championnat national de lutte africaine: Les athlètes attendus dans les arènes à Kandi

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Championnat national de lutte africaine: Les athlètes attendus dans les arènes à Kandi


La Fédération béninoise de lutte organise, ce samedi 31 août, l’édition 2019 du championnat national de lutte africaine au stade Saka Kina de Kandi. Venus de sept clubs affiliés à la fédération, les athlètes toutes catégories confondues vont s’affronter dans les arènes durant cette compétition.

LIRE AUSSI:  Santé des yeux dans le Mono: Rotary club de Cotonou centre sauve quarante malades de la cataracte

L’édition 2019 du championnat national de lutte africaine se déroule demain, samedi 31 août, au stade Saka Kina de Kandi. Organisée par la Fédération béninoise de lutte, cette compétition rassemblera, en hommes comme en dames, les athlètes de sept clubs affiliés dans les arènes mises en place pour la circonstance. Au niveau des hommes, les athlètes dont les âges sont compris entre 18 et 30 ans sont attendus pour prendre part aux combats. Ils vont s’affronter dans les catégories des moins de 66 kg, moins de 76 kg, moins de 86 kg puis chez les plus de 100 kg. Chez les dames, la tranche d’âge concernée se situe entre 17 et 25 ans. Elles vont combattre dans les catégories des moins de 55 kg, moins de 65 kg puis dans la toute nouvelle catégorie des moins de 75 kg.
En prélude à ce championnat, plusieurs activités ont été initiées et réalisées. Ainsi, les arbitres des clubs affiliés et ceux de Gunnu lutte club (club non affilié) ont pris part à un stage de formation qui s’est achevé, ce jeudi 29 août, à Parakou. En effet, pendant 48 heures, une vingtaine d’arbitres de la Fébélutte ont été imprégnés des règles et codes de l’arbitrage lutte. Ils ont revisité les notions déjà connues et découvert les nouvelles normes de l’arbitrage lutte. Cette formation a été assurée par l’arbitre international Moufalalou Traoré et la direction technique nationale avec l’appui du secrétaire général de la Fébélutte, Yves  Azifan. Au terme de ces deux jours, les arbitres sont aguerris pour officier les combats lors de la compétition.

LIRE AUSSI:  Conférence de performance du budget gestion 2020: Renforcer les capacités énergétiques du Bénin