Championnats nationaux d’athlétisme 2021: Des challenges en vue entre athlètes béninois et étrangers

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun

Athlètes béninois

La Fédération béninoise d’athlétisme organise, dès ce vendredi 16 juillet, les championnats nationaux d’athlétisme. Pendant 48 heures, les athlètes venus des six ligues régionales vont s’affronter dans les épreuves combinées, en courses de fond et demi-fond, en sauts et en lancers.

LIRE AUSSI:  Préparatifs de la coupe des nations de volley-ball de la Zone 3: Fin du stage des Écureuils demain à Natitingou

42 athlètes dont les 6 meilleurs décathlètes et heptathlètes de la première édition du Challenge national des épreuves combinées (Chanec 2021) et les 30 athlètes U16 des deux sexes identifiés dans les communes de Boukoumbé, Djougou, Lokossa, Djakotomey, Dassa-Zoumé et Abomey se donnent rendez-vous dès ce vendredi 16 juillet à Porto-Novo aux championnats nationaux d’athlétisme. Pendant 48 heures, ces athlètes venus de ces six ligues régionales vont s’affronter dans des épreuves combinées et dans celles de courses, de fond, de demi-fond, de sauts et de lancers. Il est attendu des athlètes comme Beatrice Midomidé au 100 m féminin, Patricia Ahomakpo au 400 m haies, Didier Kiki au 100 m masculin et Edmond Hounthon au 400 m. Des pensionnaires du Centre Développement de l’athlétisme africain de Lomé (Aadc-Lomé) et la vedette du côté béninois Roméo N’Tia, le champion de saut en longueur du club AC Paris Joinville en France y prendront aussi part. Ces derniers vont rivaliser d’ardeur pour décrocher les différents titres en jeu. Le comité exécutif de la Fédération béninoise d’athlétisme a pris également les dispositions afin que des athlètes des pays voisins fassent le déplacement de Porto-Novo. Au regard des relations entre le Bénin et ces pays, les athlètes togolais et nigérians séjournent déjà au Bénin.
Les championnats de cette saison seront donc d’un niveau élevé et Porto-Novo sera une fois encore la ville témoin des révélations et des grandes sensations.

LIRE AUSSI:  Chan Maroc 2018: La Côte d’Ivoire et l’Ouganda dos au mur