Chantiers et réformes communautaires en Afrique de l’Ouest: L’Uemoa sensibilise sur la santé et de la protection sociale

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Chantiers et réformes communautaires en Afrique de l’Ouest: L’Uemoa sensibilise sur la santé et de la protection sociale


Le présidium lors de la séance de sensibilisation

 

La Représentation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) au Bénin a entamé, ce mardi 22 mai, une tournée d’information et de sensibilisation dans les domaines de la santé et de la protection sociale. Ces sessions qui font suite à celles organisées, il y a quelques mois sur les chantiers et réformes de l’union dans le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, se dérouleront après Allada hier, dans les villes d’Abomey, d’Aplahoué et de Lokossa jusqu’au 25 mai prochain.

LIRE AUSSI:  Serge Adjovi, directeur de l’Agence pour le développement du numérique: « Le Code du numérique est une pièce fondamentale du développement du secteur»

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ne s’occupe pas que de la monnaie et du secteur purement économique dans les huit pays qui en sont membres. Elle intervient également dans plusieurs secteurs dont ceux de la santé et de la protection sociale. Ces deux domaines font l’objet d’une tournée d’information et de sensibilisation entreprise depuis ce mardi 22 mai par la Représentation de la Commission de l’union au Bénin à Allada dans le département de l’Atlantique.
A l’occasion de la cérémonie d’ouverture des sessions d’information et de sensibilisation, hier, le maire de la commune d’Allada, Michel Akléhinto, a salué le choix porté sur sa commune pour le démarrage desdites sessions, avant de rappeler que tout le monde est embarqué dans le développement des différentes localités. Pour lui, si on parle de l’Uemoa, tout le monde pense à la monnaie qui unit les huit pays de l’union et les interventions dans le domaine économique. Ce qui en réalité, selon lui, n’est pas le cas. L’Uemoa, dit-il, intervient dans beaucoup de domaines méconnus par les populations bénéficiaires. C’est pourquoi, il a apprécié les thématiques de la santé et de la protection sociale retenues pour les sessions d’information et de sensibilisation.
Appréciant lui aussi les deux thématiques retenues pour l’information et la sensibilisation, le secrétaire général de la préfecture d’Allada, Robert Hounsou, représentant le préfet, estime que l’Uemoa n’est pas du tout connue par les populations à la base. Pour lui, la mise en œuvre des projets et programmes communautaires de l’union au Bénin se traduit par plusieurs actes qui posés à travers le pays.
Robert Hounsou espère que ces sessions d’information et de sensibilisation, au-delà des villes d’Allada, d’Abomey, d’Aplahoué et de Lokossa, se poursuivront dans les autres villes du Bénin afin que toutes les populations soient suffisamment informées non seulement de l’union elle-même, mais également des chantiers qu’elle met en œuvre à leur profit.
Pour le représentant de la Commission de l’Uemoa au Bénin, Komlan Agbo, les problèmes de la santé et de la protection sociale occupent une place importante dans l’agenda de l’union. Pour preuve, souligne-t-il, la décision prise en 2001 et selon laquelle chaque pays membre doit consacrer au moins 15 % de son budget à la santé.

LIRE AUSSI:  Troisième édition du forum Africa It Expo à Rabat: Le Bénin et le Rwanda seront à l’honneur

Santé et protection sociale

Le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Firmin Danhoundo, chargé de programmes et suivi des institutions communautaires à la direction de l’Intégration régionale, a rappelé que la commission de l’Uemoa, assure un rôle d’impulsion, d’harmonisation et d’accompagnement des politiques et systèmes de santé des Etats membres. Un rôle qu’elle joue de concert avec la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à travers l’Organisation ouest-africaine de la santé (Ooas).
Firmin Danhoundo souligne que dans le cadre de l’amélioration de la couverture des régimes obligatoires de sécurité sociale, la commission de l’Uemoa accompagnera les initiatives visant notamment à assurer une couverture sociale matérielle et personnelle équitable. Elle entend promouvoir, ajoute-t-il, l’égalité de traitement et la portabilité des droits sociaux de tous les travailleurs ressortissants des Etats membres de l’Uemoa.
En ce qui concerne l’amélioration de la couverture des systèmes alternatifs de protection sociale, le représentant du ministre de l’Economie et des Finances indique que l’intervention de la commission de l’union prévoit la consolidation du modèle logique du Projet d’appui à l’extension de la couverture du risque maladie (Pacrm). Puis, la formulation d’un programme de protection sociale qui s’articule autour de deux composantes. Il s’agit, en premier lieu, de la poursuite des efforts de promotion d’un environnement institutionnel favorable au développement de la mutualité sociale au sein de l’union. Et c’est dans ce cadre qu’il a été adopté le Règlement portant réglementation de mutualité sociale au sein de l’Uemoa et le règlement portant adoption du plan comptable des mutuelles sociales au sein de l’Uemoa.
La deuxième composante est l’appui aux Etats membres dans l’extension de la couverture sociale aux acteurs de l’économie informelle et la promotion de l’équité, à travers l’amélioration de l’accès de groupes vulnérables à une couverture sociale inclusive.
Il s’agit des défis importants, selon Firmin Danhoundo, pour que les mutuelles sociales s’assurent les meilleurs positionnements en tant que partenaires relais importants dans la formulation et la mise en œuvre de stratégies nationales de couverture maladie universelle.