Choix des filières dans l’enseignement supérieur: La campagne d’orientation des nouveaux bacheliers démarre ce jour

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Choix des filières dans l’enseignement supérieur: La campagne d’orientation des nouveaux bacheliers démarre ce jour


Afin de permettre aux nouveaux titulaires du baccalauréat de mieux choisir leurs filières d’études dans les universités publiques et privées du Bénin, François Abiola, vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a procédé, hier mardi 8 septembre à son cabinet, au lancement de la campagne d’orientation qui démarre ce jour mercredi 9 septembre dans les 12 départements du pays. La cérémonie a enregistré la présence des recteurs d’universités et autres cadres du ministère.

LIRE AUSSI:  Cep 2021: 242 066 candidats planchent dans 756 centres dès ce lundi

L’édition 2015 de la campagne d’orientation initiée à l’intention des nouveaux bacheliers démarre ce jour mercredi 9 septembre, sur toute l’étendue du territoire national. Elle prendra fin le samedi 12 septembre prochain.

A la cérémonie de lancement de la campagne, François Abiola, vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, soulignant l’importance de l’opération, a fait observer que depuis la proclamation des résultats du Baccalauréat session de juin 2015, les nouveaux bacheliers et leurs parents sont dans l’attente pour le bon choix des filières universitaires. Des équipes d’hommes avertis sont déployées dans tous les 12 départements et les 22 points focaux pour aider les bacheliers à opérer un choix judicieux de filières dans lesquelles ils pourront poursuivre leurs études universitaires en fonction de la série de leur Baccalauréat. Dans l’Atacora-Donga, les futurs étudiants se rendront à l’Ecole normale supérieure de Natitingou et au CEG de Djougou, dans l’Atlantique à l’Université d’Abomey-Calavi et à Allada à la Maison des jeunes et au CEG 2 de Ouidah, puis dans le Borgou-Alibori à l’Université de Parakou et au CEG 1 de Kandi. Au niveau des Collines, les équipes sont disponibles dans les CEG1 de Dassa, de Savalou et de Savè alors que dans le Littoral, les points focaux sont l’ISBA au Champ de foire et au CEG1 Akpakpa Centre. Dans le Mono-Couffo, ce sont le CEG 1 de Comé, le CEG 1 d’Aplahoué et l’Institut Universitaire de Technologies (IUT) de Lokossa qui accueilleront les équipes d’orientation. Dans l’Ouémé, c’est à l’Ecole normale supérieure de Porto-Novo, aux CEG 1 de Missérété et d’Adjohoun que les futurs étudiants doivent obtenir les informations pour bien opérer le choix de leur filière universitaire, alors que leurs camarades du Plateau iront aux CEG 1 de Sakété et de Pobè.

LIRE AUSSI:  Anselme Amoussou au sujet de la session spéciale de l’évaluation des Ace 2008: « Je voudrais appeler les camarades qui ont boycotté à aller composer »

Le Zou concerné aussi

Enfin dans le Zou, c’est au niveau du Lycée technique de Bohicon (LYTEB), du Lycée Houffon d’Abomey et du CEG 1 de Covè que les bacheliers seront informés. «Dans chacun de ces points focaux, les étudiants et leurs parents auront toutes les informations utiles sur les différentes offres de formations disponibles…», a précisé François Abiola, invitant tous les nouveaux bacheliers à participer massivement à ces séances d’orientation selon le calendrier établi.
Selon le vice-Premier ministre, le choix des filières doit se faire sur la base de la série du Baccalauréat et des projets professionnels. Et en dehors des sept universités publiques, les nouveaux bacheliers peuvent s’inscrire également dans les 52 établissements privés d’enseignement supérieur remplissant les conditions de reconnaissance de diplômes co-signés.
A l’issue des séances d’information, des guides d’orientation seront gratuitement distribués aux étudiants afin d’approfondir la réflexion avec leurs parents. Par ailleurs, François Abiola a annoncé que du 14 au 25 septembre 2015, ils pourront déposer leurs dossiers au niveau des directions départementales de l’Enseignement secondaire et à la Direction générale de l’Enseignement supérieur pour la sélection dans les écoles et instituts de formation. Il n’a pas oublié d’inviter les titulaires du Baccalauréat série C ayant au moins 12 de moyenne d’en faire autant pour l’obtention d’une bourse.