Cité de Ouèdo : Les premiers logements sociaux émergent

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cité de Ouèdo : Les premiers logements sociaux émergent

Logement sociaux Ouedo

11 000 logements sont en construction sur un domaine de 235 ha à Ouedo, un arrondissement de la commune d’Abomey-Calavi. D’ici la fin de l’année, les 500 premiers logements seront disponibles et commercialisés. Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable en visite sur le site s’est enquis de l’évolution des travaux. Des bâtiments de type F4, composés de trois chambres et un salon dont une chambre principale avec sa salle de bain et deux autres chambres partageant des salles de bain, trônent déjà sur le site et témoignent de la mise en œuvre du programme de construction des logements sociaux. Selon le directeur général de Simau, Moïse Achille Houssou, ces logements correspondent aux exigences des Béninois et d’études conséquentes. « En valeur aujourd’hui sur ce projet, nous avons un engagement déjà, à peu près 192 milliards de francs Cfa. Nous avons sur le site, tous prestataires compris, environ 1 650 personnes qui travaillent dont 300 cadres supérieurs et le reste des ouvriers. A ce jour, nous avons déjà passé les contrats pour
6 500 logements environ. Nous sommes en processus pour 2 145 du financement Bid, et tout ceci nous porterait à 8 900 logements. Le financement également de la Badea est acté pour 1 000 », explique le directeur général de Simau, Moïse Achille Houssou, avant d’ajouter qu’il resterait ainsi 944 logements. L’équipe étant en discussion avec le Fonds d’Abu Dhabi pour l’inscription de ce dossier.

LIRE AUSSI:  Soutien aux actions du chef de l’Etat: Le parti Résoatao retourne à la mouvance présidentielle

Un financement bouclé

C’est dire que globalement le financement du programme de Ouèdo est bouclé et les travaux suivent leur cours. Selon Moïse Achille Houssou, le domaine de 235 ha est réparti en lots. Et sur le premier lot de 3 035 logements construits sur financement de la Boad, 1 600 logements sont réalisés en ce qui concerne les gros œuvres. D’ici à la fin de l’année, Simau compte livrer les 500 premiers logements qui seront finis et lancer le processus de commercialisation. Il faut noter que le délai d’exécution de chaque lot est à peu près de 24 mois. « Nous avons deux lots déjà lancés. La viabilisation primaire est réalisée à 98 %. Tous les réseaux sont enterrés. Nous avons amené de l’eau, de l’électricité, de la fibre optique. L’acquéreur a directement son compteur d’eau, d’électricité et le point d’arrivée de la fibre optique. Les types de difficultés sur le premier lot ont engendré des retards. Nous estimons que d’ici 2024, voire début 2025, nous allons finir totalement ces logements, mais nous n’attendrons pas cette échéance avant de commercialiser, ni de procéder à la livraison aux acquéreurs», souligne le maitre d’ouvrage délégué.

LIRE AUSSI:  Sommet du Parti communiste chinois et des partis politiques mondiaux: Les formations politiques invitées à assurer le bien-être des peuples

Le Pag, un programme réaliste

Les infrastructures d’accompagnement sont prévues sur le domaine et des emplacements sont réservés entre autres pour la pharmacie, l’école, des centres de santé, le commerce, des églises, mosquées, et des marchés de proximité. « Ouèdo est en train de connaître une transformation. Et la commémoration du 36e anniversaire de l’habitat me donne l’occasion d’adresser mes vives félicitations au nom de toute la population, au gouvernement et son chef, l’architecte des temps modernes. Nous sommes en joie. Nous avons vu les logements en construction. Ce n’est plus un projet, c’est devenu réalité, et le coût de cession est à la portée de tout le monde avec la possibilité d’un payement mensuel», a déclaré le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Angelo Ahouandjinou. Pour Jean Claude Codjia, préfet de l’Atlantique, peu de gens croyaient à la réalisation de ce programme, à son lancement. « Ce que nous avons vu, confirme que le Pag reste un programme ambitieux mais réaliste puisque tout se traduit dans les faits. Lorsqu’on a lancé ce programme de 20 000 logements, il y avait beaucoup d’incrédules. Aujourd’hui, on est sûr que très bientôt, nous aurons des logements accessibles aux Béninois qui ont un revenu moyen », a laissé entendre Jean Claude Codjia.
Le montant minimum pour acquérir ces logements est de 16 millions F Cfa avec la possibilité d’un payement mensuel à raison de 80 000 francs Cfa.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale:La révision du Code électoral en débat à l’hémicycle