Clôture de la 2e session ordinaire de la Haac: Moretti décerne un satisfécit aux journalistes professionnels

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Clôture de la 2e session ordinaire de la Haac: Moretti décerne un satisfécit aux journalistes professionnels


La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a clos sa deuxième session ordinaire au titre de 2019, après environ cinq mois d’intenses travaux sous la conduite du président Rémi Prosper Moretti. Lors de la cérémonie de clôture, ce jeudi 16 janvier, en présence des responsables d’organes de presse, des associations faîtières des professionnels des médias, le président de la Haac a reconnu le mérite de certains organes de presse et invité les autres à faire preuve de plus de professionnalisme.

LIRE AUSSI:  Avènement de Patrice Talon à la tête du Bénin: Exigences et préoccupations de l’Ong Alcrer

A la clôture de la deuxième session ordinaire 2019 de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) ce jeudi, le président de l’institution a décerné un satisfécit aux journalistes qui font preuve de professionnalisme.
« La Haac décerne un satisfécit aux journalistes qui font preuve de professionnalisme et de sérieux dans le traitement de l’information. Cela constitue, à nos yeux, un motif de fierté, car la liberté qui est la sève nourricière de la presse ne peut s’enraciner durablement que si elle porte le sceau de la responsabilité. Nous encourageons fortement le sens de la responsabilité chez les acteurs de la presse et de l’audiovisuel quant à la diffusion des informations », a martelé le président de la Haac, Rémi Prosper Moretti.
Dans la même veine, le président de l’institution de régulation des médias a fait constater qu’à côté du bon grain croît l’ivraie. « Il y a des médias qui doivent s’approprier les règles d’éthique et de déontologie. Les failles et les lacunes qu’ils laissent souvent prospérer causent d’énormes préjudices à la soif des auditeurs et des téléspectateurs d’avoir des informations justes et pertinentes», a-t-il ajouté. Estimant que cette situation reste affligeante du fait qu’une information qui intoxique engendre des dommages incalculables et insoupçonnés, Rémi Prosper Moretti confie que la Haac n’hésite pas à prendre des mesures devant certaines déviances aux fins de réguler la communication. « Notre institution n’a cessé d’interpeller les organes de presse en situation irrégulière, de mettre à nu l’illégalité dont leurs responsables font montre et, le cas échéant, appliquer des sanctions», a expliqué le président de la Haac.
Parlant de la déontologie, Rémi Prosper Moretti a souligné qu’elle implique le respect des textes qui régissent le monde des médias. Elle ne s’applique convenablement que dans la mesure où elle est sous-tendue par des valeurs. Celles-ci sont tributaires de l’éthique et indiquent aux professionnels des médias la conduite à tenir. « Il est plus impérieux que les dérapages soient fortement réduits afin que l’espace audiovisuel soit un lieu prestigieux et honorable », préconise le président de la Haac.

LIRE AUSSI:  Ouverture de la 70è Session de l’Assemblée générale des Nations Unies: Ban Ki-Moon appelle les dirigeants à sauver la planète

Quinze rapports adoptés pour la régulation des médias

Au cours de cette deuxième session ordinaire, tenue du 24 septembre 2019 au 15 janvier 2020, le collège des conseillers a examiné dix-huit rapports sur les vingt-trois inscrits à l’ordre du jour. Quinze des dix-huit ont été adoptés et trois renvoyés pour complément d’informations.
Fernand Gbaguidi, rapporteur général de l’institution, a précisé que le rapport en date du 19 septembre 2019 relatif au plan de travail 2019-2020 de la Commission des Relations extérieures et de la Coopération, celui en date du 30 septembre 2019 relatif à la levée de la décision n°18-034/Haac du 26 juillet 2018 portant interdiction de parution du journal La Nouvelle Tribune et celui du 27 août 2019 relatif à la fin du mandat de certains responsables de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) ont été renvoyés.
Par contre, l’institution a adopté, entre autres, le rapport en date du 11 septembre 2019 relatif au séminaire d’appropriation des textes par les conseillers de la 6e mandature de la Haac, le rapport relatif au lot n°3 du marché n°36/Mfe/Cnmp/Sp/Smp du 26 mars 2003 (Car de contrôle du spectre radioélectrique) de la Haac, le rapport en date du 15 octobre 2019 relatif à l’auto-saisine de la Haac contre la radio Soleil Fm (Clc), le rapport en date du 30 octobre 2019 relatif à l’évaluation à mi-parcours de la Convention de Golfe Télévision et Carrefour Télévision, le rapport relatif à la mission d’inspection technique de la Haac à la télévision Imanlè Africa Télévision, le rapport en date du 3 septembre 2019 relatif à l’organisation de la deuxième édition des journées portes ouvertes à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Le rapport en date du 3 septembre 2019 relatif au renouvellement des conventions des radiodiffusions sonores Diaspora Fm et consorts, le rapport en date du 18 octobre 2019 relatif à la création d’un comité chargé d’évaluer les besoins de la Haac et d’élaborer des projets à soumettre aux partenaires techniques et financiers, le rapport en date du 7 janvier 2020 relatif à la situation des radios sonores dont la concession arrive à terme le 16 janvier 2020… ont été également adoptés par les conseillers.
Outre l’examen de ces rapports, l’institution a mené d’autres activités dont la tournée de prise de contact avec les promoteurs et les professionnels des médias qui a permis de visiter les organes de presse audiovisuelle sur toute l’étendue du territoire national. Ce travail régulier, assidu et acharné des conseillers dénote de l’engagement de l’institution à accomplir sa tâche avec célérité et objectivité, selon son président?

LIRE AUSSI:  Promotion et maintien de la paix dans le monde: Les œuvres de développement comme nouveau chemin