Clôture de la IXe session de formation des magistrats de l’AA-HJF: Ousmane Batoko salue la qualité des travaux

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Clôture de la IXe session de formation des magistrats de l’AA-HJF: Ousmane Batoko salue la qualité des travaux


La IXe session de formation des magistrats membres de l’Association africaine des Hautes juridictions francophones (AA-HJF) a clos ses travaux mercredi 26 octobre à l’Ecole régionale supérieure de la magistrature (ERSUMA) à Porto-Novo. Après deux jours de travaux, l’honneur a échu au président de la Cour suprême du Bénin, Ousmane Batoko et président du Conseil d’administration de cette association de tirer officiellement le rideau sur les assises.

LIRE AUSSI:  Conséquence de la crise sanitaire: Espaces de jeux et de divertissements clos!

«Les objectifs qui ont présidé à la convocation des assises de la IXe session de formation des magistrats membres de l’association africaine des Hautes juridictions francophones (AA-HJF) sont atteints». C’est en substance les impressions du président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, président du Conseil d’administration de l’AA-HJF à l’issue des deux jours de renforcement des capacités d’intervention des magistrats membres de cette association. Il a constaté avec grande satisfaction que toutes les communications prévues dans le cadre de ce rendez-vous d’échange et de partage inter-juridictionnel se sont bien déroulés. Et les débats qui en ont suivi ont été de bonne facture. Ousmane Batoko en veut pour preuve d’ailleurs les différents rapports et motions qui ont sanctionné les deux jours de travaux. Le président de la Cour suprême a souhaité que les participants puissent une fois de retour dans leurs juridictions respectives puissent partager les riches enseignements reçus avec leurs collègues qui n’ont pas eu la chance de participer aux présentes assises. C’est seulement à ce titre, explique

LIRE AUSSI:  Renforcement de capacités des membres des Cap: Pour un dialogue social constructif et productif

Ousmane Batoko, que l’idéal d’unir l’Afrique par le droit et la justice sera concrétisé un jour. Car selon lui, l’Etat de droit et la démocratie auxquels aspirent les peuples africains n’auraient pas de sens sans une justice forte, indépendante et rendue dans des délais raisonnables. «Les magistrats doivent prendre conscience de l’immensité de leur responsabilité dans le triple plan technique, intellectuel et moral pour être à la hauteur des attentes de la population», a insisté le président du Conseil d’administration de l’AA-HJF. Ousmane Batoko félicite le gouvernement et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour leur appui déterminant à la tenue de la IXe session de formation de l’association. Il n’occulte pas l’ERSUMA qui, comme tous les ans, a mis gracieusement à la disposition de l’association son cadre et son personnel.
La IXe session de formation de l’AA-HJF étant désormais conjuguée au passé, le président Ousmane Batoko tourne les regards des participants vers les assises statutaires de l’association prévues pour se tenir à Lomé au Togo les 13, 14 et 15 décembre prochains.

LIRE AUSSI:  Conséquence de la crise sanitaire: Espaces de jeux et de divertissements clos!