Cluster secteur vert volet « Agriculture »: La Giz mise sur la capitalisation des acquis

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cluster secteur vert volet « Agriculture »: La Giz mise sur la capitalisation des acquis


A une année environ de la fin des interventions du Cluster secteur vert volet « Agriculture », le Comité d’orientation et de suivi (Cos) des projets s’est réuni le 12 octobre 2022 à Cotonou. La session s’est focalisée sur la stratégie de capitalisation et de vulgarisation des acquis.

LIRE AUSSI:  Lancement de la phase 2 du Prodere: 2,430 milliards F Cfa pour booster les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique

Priorité à la capitalisation des acquis des projets du Cluster secteur vert volet « Agriculture ». Le Comité d’orientation et de suivi (Cos) s’est penché ce mercredi sur les stratégies lors de sa deuxième session ordinaire à Cotonou. En effet, créé par arrêté ministériel en mars 2019, le Cos est un cadre de dialogue, de concertation, de consolidation et de visibilité entre le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (Maep) et les autres acteurs impliqués dans la mise en œuvre des projets au niveau national. L’une de ses missions est d’analyser la cohérence des projets avec les politiques et stratégies sectorielles et les aspirations des populations bénéficiaires. Pour cette session ordinaire, l’objectif est de présenter aussi bien la stratégie de capitalisation que celle de la communication des projets et de discuter de la mise en œuvre des recommandations de la session de 2021. « On ne saurait parler de transfert des projets sans parler de la gestion des connaissances, du transfert des compétences, de la pérennisation des approches, de la capitalisation des acquis. Pour ce faire, la Coopération allemande à travers le secteur vert a défini une stratégie de capitalisation et de communication. Les documents et actions qui en découlent servent à orienter les activités de consolidation des acquis », a souligné Dr. Bettina de Campos, coordinatrice du secteur vert.

La coopération bénino-allemande et le ministère de
l’Agriculture espèrent de…

Un contexte particulier

D’un volume financier total de 79 milliards F Cfa, le cluster secteur vert vise à renforcer la compétitivité de l’agriculture béninoise en tenant compte des aspects environnementaux et climatiques, puis à réduire la pauvreté des populations. Les interventions prendront fin en 2023. L’agriculture ne sera plus un secteur prioritaire pour la coopération allemande à partir de cette année-là. Ce retrait répond à la volonté du gouvernement béninois d’orienter les ressources de la Coopération allemande plutôt vers le secteur de la formation professionnelle et de l’appui au secteur privé.
Certains projets du secteur vert agriculture ont été classés ailleurs. D’autres projets ont déjà pris fin cette année et quelques projets sont encore en cours. Le processus de capitalisation permettra d’assurer non seulement une bonne visibilité des résultats, mais également la transition des projets vers des interventions futures. Pour le chef de la Coopération allemande au Bénin, Andreas Beckermann, cette deuxième session du Cos permettra de donner des orientations stratégiques pour la phase de transition, la capitalisation et le transfert des compétences. À l’ouverture des travaux,
Françoise Assogba Komlan, secrétaire générale du Maep, a salué les efforts soutenus, déployés par la Coopération allemande dans ce secteur depuis plusieurs décennies. « C’est l’occasion pour le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (Maep) de capitaliser les acquis et expériences de ces longues années des interventions de la Giz dans le secteur agricole et de développement rural, puis de ressortir les impacts phares », a-t-elle martelé, rassurant d’une nouvelle ère de coopération à partir de 2023?

LIRE AUSSI:  Transport/Difficile de rallier Djougou par N'Dali