Collecte de données sur la pollution plastique : Des lycéens de Cotonou engagés sur les plages

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Collecte de données sur la pollution plastique : Des lycéens de Cotonou engagés sur les plages

Ces lycéens apprennent à collecter des données in situ sur la pollution plastique

L’Initiative d’observation citoyenne de collecte des déchets locaux dans les écosystèmes côtiers en Afrique gagne les côtes béninoises. Des apprenants du Lycée Technique Coulibaly de Cotonou s’investissent dans ce cadre contre la pollution plastique.

LIRE AUSSI:  Christelle Gnidèhouè sur la protection de la nature : « Les femmes peuvent être à l’avant-garde »


Avoir une meilleure connaissance de la pollution plastique sur les plages. Des apprenants du Lycée technique Coulibaly de Cotonou sont engagés dans ce cadre à travers le Citizen observation of local litter in coastal ecosys tems (Collect). Ils sont conduits dans cette marche scientifique par l’Institut de recherches halieutiques et océanologiques du Bénin (Irhob) du Centre béninois de la recherche scientifique et de l’innovation (Cbrsi). L’objectif est d’acquérir des données sur les macroplastiques, les mésoplastiques et les microplastiques sur les plages de sable fin, dans les environnements côtiers africains, en collaborant avec les élèves du secondaire et les enseignants locaux par le biais d’une intervention scientifique citoyenne. « Pour mener à bien cette sensibilisation, le choix est porté sur les lycéens qui constituent une couche favorable pour l’atteinte des objectifs. Les élèves du Lycée Technique Coulibaly ont été identifiés à dessein parce qu’ils sont dans le domaine de l’eau et assainissement », explique Dr Zacharie Sohou, directeur de l’Irhob.
L’Institut de recherches halieutiques et océanologiques du Bénin a ciblé les élèves de première et de terminale du Lycée Technique Coulibaly de Cotonou pour la collecte des données sur les déchets plastiques sur des plages de sable fin de Togbin et de Cotonou. Les élèves, lors de la première phase, en saison froide, s’étaient rendus sur les plages de «Obama Beach» le 15 octobre 2021 et sur la plage de Togbin, le 22 octobre 2021. Une autre phase de collecte a eu lieu les 30 mars et 1er avril 2022. « Cette collecte consiste à l’identification des macro, méso et micro plastiques suivant un protocole scientifique. Une fois que la collecte est effective, ces différents déchets font l’objet d’un traitement au laboratoire du Lycée Technique avec les élèves, d’une observation au foldoscope suivis de l’encodage des données pour une analyse approfondie. Les derniers échantillons travaillés seront envoyés à l’Université du Ghana pour l’analyse des microplastiques. Ceci, au soutien du Partnership for observation of global ocean», précise le chercheur. Ainsi, ces lycéens pourront devenir des citoyens scientifiques.

LIRE AUSSI:  Christelle Gnidèhouè sur la protection de la nature : « Les femmes peuvent être à l’avant-garde »