Combat pour la préservation de l’environnement : Angélique Kidjo lance ‘’Mother nature’’

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Combat pour la préservation de l’environnement : Angélique Kidjo lance ‘’Mother nature’’

Angelique kidjo

L’artiste béninoise Angélique Kidjo lance une campagne de sensibilisation sur la préservation de l’environnement à travers un film réalisé avec Yann Arthus-Bertrand. Il s’agit d’un court métrage qui va mettre un accent sur les bienfaits de la nature, dénommé ’’Mother nature’’, afin de limiter les dégâts à l’encontre de l’environnement.

LIRE AUSSI:  Salon mondial de l’alimentation et de la boisson FOODEX Japan 2015:Le Bénin ouvre les portes d’exportation de ses produits au Japon

Angélique Kidjo lance une campagne pour la préservation de la nature. À travers un film dénommé ‘’Mother nature’’, ou encore mère nature, la diva de la musique béninoise entend faire changer la donne en matière de destruction de la nature, sans laquelle l’humanité ne pourrait vraiment pas vivre. Elle exprime ainsi son engagement en faveur de la protection de la nature. Ce film, selon les informations, sera tourné au Bénin, en France et dans un troisième pays qui sera choisi en fonction de l’évolution de la pandémie du coronavirus. L’équipe de production du film ne dispose actuellement que de 15 000 euros, limités à la couverture des frais de tournage en France. Pour assurer le transport et le logement des équipes, la location de matériel technique, l’organisation des tournages et frais administratifs au Bénin et dans le troisième pays, l’équipe a besoin d’un budget additionnel de 50 000 euros. Pour trouver cette somme, Angélique Kidjo et son réalisateur ont lancé une campagne de financement participatif pour le tournage de ‘’Mother nature’’.
« J’ai voulu faire un album comme une lettre d’amour à la terre mère. Cet album s’appelle Mother nature parce que la terre nous apprend à donner, à partager, à être généreux et il faut qu’on l’aide à nous porter beaucoup plus loin pour des générations futures », a indiqué Angélique Kidjo. Selon ses explications, cet album est initié pour fédérer autour d’elle des gens comme Yann Arthus-Bertrand et des jeunes artistes de l’Afrique et de l’Europe, parce que notre futur est en danger et c’est cela qu’on défend aujourd’hui. Yann Arthus-Bertrand et la Fondation GoodPlanet s’associent à Angélique Kidjo pour porter un message mondial en faveur de la sauvegarde de la planète et la protection de l’environnement avec le film ‘’Mother nature’’. Il s’agit en effet d’un véritable hymne à la Terre, un film engagé réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Baptiste Rouget-Luchaire qui se veut esthétique, fort et percutant. L’ensemble des royalties d’Angélique Kidjo et des droits générés par la chanson Mother nature ainsi que les bénéfices additionnels de la campagne seront intégralement reversés à la fondation de Yann Arthus-Bertrand, GoodPlanet. Son but est de préserver la planète, sensibiliser le plus grand nombre aux causes écologiques et accompagner les projets environnementaux dans le monde entier.

LIRE AUSSI:  Financement de la lutte contre les changements climatiques: Le marché du carbone inexistant en Afrique

Une artiste engagée pour la cause environnementale

L’artiste béninoise qui fait la fierté de l’Afrique s’engage ainsi en faveur de la cause environnementale et se déporte dans le domaine du septième art. C’est ce qui explique sa présence aux côtés du réalisateur français Yann Arthus-Bertrand pour le tournage d’un court métrage intitulé ‘’Mother nature’’, celui-ci ayant fait un travail intéressant sur la thématique. Pour l’artiste, en Afrique, ce sont les enfants qui font les frais de la crise du changement climatique.

C’est la génération future qui va payer le plus lourd tribut au changement climatique, si donc rien n’est fait. L’engagement d’Angélique Kidjo s’est traduit en 2009 à Copenhague par une forte action quand elle a pris part à une manifestation de 100 000 personnes, défilant devant le parlement danois en marge de la 15e Conférence des parties sur le changement climatique (COP15). « Il n’y a pas de planète B », avait-elle soutenu. Pour rappel, la nouvelle action d’Angélique Kidjo pour l’environnement, à travers le court métrage ‘’Mother nature’’, est l’illustration cinématographique du titre de son prochain album dont la sortie est prévue en mai 2021.

LIRE AUSSI:  Partenariat Public-Privé (PPP) au Bénin : Rôle du secteur privé dans la mise en place d’infrastructures durables au service de la population