Commémoration de la fête internationale du travail au Bénin: Isidore Gnonlonfoun reçoit les do- léances des travailleurs du MDGLAAT

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Commémoration de la fête internationale du travail au Bénin: Isidore Gnonlonfoun reçoit les do- léances des travailleurs du MDGLAAT


Le personnel du ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT) a célébré, vendredi 1er mai dernier, la fête des travailleurs. C’était en présence de leur ministre, Isidore Gnolonfoun.

LIRE AUSSI:  Signature d’accord-cadre institutionnel: L’IDEA et la Cour constitutionnelle renforcent leur coopération

Le Bénin, à l’instar des autres pays de la communauté internationale a célébré vendredi 1er mai dernier, la fête du travail. Dans la plupart des ministères et autres institutions de la République, l’heure était à la présentation des doléances. Au ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT), les travailleurs entourés des directeurs techniques et centraux ont commémoré cette fête dans la convivialité. C’est à la directrice des ressources humaines, Carine Adahou Ketchion, qu’il est revenu de souhaiter la bienvenue à l’assistance. Elle a fait l’historique de la fête du travail qui remonte, selon elle, à mai 1889, année à laquelle le Congrès international socialiste avait décidé de célébrer pour la première fois cette journée. «Mais loin d’être une journée festive, le 1er mai devrait nous plonger dans de grandes réflexions où nous devons évaluer le chemin parcouru et scruter l’horizon de sorte que l’avenir soit plus radieux», a estimé Carine Adahou Ketchion. Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’administration territoriale (SYNTRA-SAT), Zacharie Adam Mohamed, a remercié le ministre pour son sens de concertation et du dialogue permanent. «Il y a eu certes des moments de tension, d’angoisse mais tout est bien considéré. Il y a eu des avancées notables et significatives. Sur les dix revendications inscrites sur la plate-forme, il ne reste plus pratiquement rien aujourd’hui», a indiqué Zacharie Adam Mohamed. Il a ensuite égrené un chapelet de doléances. Entre autres, il demande la mise à disposition d’un groupe électrogène au niveau des bureaux annexes du ministère basés à Ste Rita, la signature d’un contrat de ramassage d’ordures au niveau des bâtiments, la finalisation des travaux de cloisonnement et la transmission officielle du rapport issu de la retraite du syndicat. Dans son discours de lancement des festivités, le ministre Isidore Gnonlonfoun a rappelé quelques acquis de son département. Parmi les réalisations clés, il y a la formation diplômante des agents de transmission, l’acquisition de quelques véhicules tant pour les directions centrales que pour les préfectures, la location du bâtiment de Ste Rita, l’élaboration du plan de formation triennal 2015-2017. Il s’est ensuite engagé à tenir compte de leurs doléances. «Nous promettons d’ores et déjà que nous ne ménagerons aucun effort pour que ce qui est de notre ressort soit exécuté», a promis Isidore Gnonlonfoun aux travailleurs.

LIRE AUSSI:  Projet de budget général de l’Etat gestion 2019: Les députés s’imprègnent du contenu du document