Commerce extérieur du Bénin L’importation du riz en baisse de 33,2% (Les chiffres clés de l’année 2020)

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Commerce extérieur du Bénin L’importation du riz en baisse de 33,2% (Les chiffres clés de l’année 2020)

Du riz sur le marché

La dynamique des échanges commerciaux entre le Bénin et le reste du monde en 2020 est connue. Les chiffres clés ont été dévoilés par l’Institut national de la statistique et de la démographie (Instad) le 18 septembre 2021.

LIRE AUSSI:  Communauté de communes des lagunes côtières: Ces difficultés qui plombent le groupement intercommunal

La dépendance alimentaire du Bénin vis-à-vis de l’extérieur n’a pas vraiment changé. Le riz continue d’occuper une place prépondérante dans le volume des produits importés au Bénin. C’est une réalité, même si en 2020, les Béninois en ont moins acheté à l’extérieur. « Le riz acheté pour un montant de 224,1 milliards de F Cfa est le principal produit importé en 2020. Toutefois, l’achat dudit produit a connu une baisse de 33,2 % en 2020 par rapport à 2019. Il est suivi des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux, autres que les huiles brutes ; préparations (13,3 %) et des poissons congelés, à l’exception des filets de poissons et autre chair de poissons (4,1 %), renseigne le rapport produit par l’Instad. Selon l’Instad, au nombre des principaux produits à l’importation, le riz est le plus importé de l’Inde (74,9 %) et de la Thaïlande (95,9 %) ».
En effet, le document dévoilé sur le site de l’institution est basé essentiellement sur les données brutes de la douane. L’Instad y présente le niveau des exportations, des importations et des réexportations de marchandises. Ainsi, pour le compte de l’année 2020, l’Inde vient en tête des dix pays les plus représentatifs dans les importations du Bénin avec 11,5 %. Elle est suivie de la Chine (11,2 %), la France (10,3 %), le Togo (8,6 %), la Belgique (6,4 %), la Russie (4,6%), la Turquie (4,0 %), les États-Unis (3,5 %), la Côte d’Ivoire (3,1 %) et la Thaïlande (3,0 %).

LIRE AUSSI:  Accès à la télévision par satellite: Impacter 200 villages

L’Asie, au départ comme à l’arrivée

Suivant les provenances géographiques, c’est l’Asie qui vient en tête avec 39,4% dans la part de la valeur des marchandises provenant du reste du monde. Ce continent est suivi de l’Europe (34,3 %) et l’Afrique (20,5%). De cette part provenant de l’Afrique, 15,6% proviennent des pays de la Cedeao, et 12,4 % viennent des Etats de l’Uemoa. Le Togo, la Côte d’Ivoire et le Sénégal sont les plus grands fournisseurs du Bénin avec des contributions respectives de 54,4% ; 34,3 % et 6,6 %. Dans le même temps, l’Instad renseigne que le volume des importations en provenance du Nigeria a chuté. « Les reculs de 28,1 % et
16,3 % enregistrés respectivement pour les importations du Bénin en provenance du Nigeria et du Ghana en 2020 ont induit une contraction des importations en provenance de l’espace Cedeao», précise le document.
En ce qui concerne les exportations, c’est encore l’Asie qui se positionne en tête, recevant près de trois quarts des exportations (71,1 %) du Bénin. L’Afrique occupe la deuxième place dans les exportations totales (14,6 %) tandis que l’Amérique enregistre la plus faible valeur (1,1 %). La part des exportations vers les pays de l’Uemoa est évaluée à 9,0% et les autres pays de la Cedeao à 1,1 %. Par ailleurs, le déficit commercial en 2020 s’est amélioré de 18,4 %. Les ventes et les achats à l’étranger ont connu respectivement un repli par rapport à 2019.

LIRE AUSSI:  Association Paix et Education: L’importance et la valeur de la paix célébrées à Natitingou