Commerce international : L’ananas béninois à la conquête du marché chinois

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Commerce international : L’ananas béninois à la conquête du marché chinois


Après l’anacarde, le karité, le sésame et bientôt le soja, l’ananas béninois va aussi franchir les frontières chinoises. Cette bonne nouvelle pour les producteurs et exportateurs nationaux a été donnée par le conseiller à l’Economie de l’Ambassade de Chine près le Bénin, à l’occasion du forum organisé à Cotonou, vendredi 13 septembre dernier, par Société générale Bénin autour du thème ‘’Développer votre potentiel à l’international’’. Selon Bohui Zhang, des agents des Douanes chinoises séjournent actuellement au Bénin pour étudier les conditions phytosanitaires pour l’exportation de l’ananas local sur leur territoire. Tout ceci ayant été facilité par l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (Apiex).

Suspendu six mois durant  par le gouvernement en raison de la présence d’un taux trop élevé de résidus d’éthéphon dépassant la limite maximale autorisée notamment sur le marché européen, l’ananas béninois a retrouvé le chemin des exportations en août 2017. Son entrée imminente sur le marché chinois témoigne à n’en plus douter de sa qualité et des efforts des autorités pour un repositionnement des produits de rente.  

LIRE AUSSI:  Perspectives économiques: L’Ocde plaide pour le maintien des mesures budgétaires

Après l’anacarde, le karité, le sésame et bientôt le soja, l’ananas béninois va aussi franchir les frontières chinoises. Cette bonne nouvelle pour les producteurs et exportateurs nationaux a été donnée par le conseiller à l’Economie de l’Ambassade de Chine près le Bénin, à l’occasion du forum organisé à Cotonou, vendredi 13 septembre dernier, par Société générale Bénin autour du thème ‘’Développer votre potentiel à l’international’’. Selon Bohui Zhang, des agents des Douanes chinoises séjournent actuellement au Bénin pour étudier les conditions phytosanitaires pour l’exportation de l’ananas local sur leur territoire. Tout ceci ayant été facilité par l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (Apiex).

Suspendu six mois durant  par le gouvernement en raison de la présence d’un taux trop élevé de résidus d’éthéphon dépassant la limite maximale autorisée notamment sur le marché européen, l’ananas béninois a retrouvé le chemin des exportations en août 2017. Son entrée imminente sur le marché chinois témoigne à n’en plus douter de sa qualité et des efforts des autorités pour un repositionnement des produits de rente.  

LIRE AUSSI:  Plan de financement de l’Etat pour 2021: La dette publique plafonnée à 1528 milliards