Communales du 17 mai prochain: 18 942 cartes d’électeur déjà distribuées dans l’Ouémé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Communales du 17 mai prochain: 18 942 cartes d’électeur déjà distribuées dans l’Ouémé


Les statistiques encore partielles créditent le département de l’Ouémé d’un taux de 43,73 % de cartes d’électeur distribuées pour le compte des communales du 17 mai prochain. Un délai supplémentaire de quatre jours qui expire ce jeudi a été accordé aux retardataires pour retirer leur précieux sésame.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La révision du Règlement intérieur du Parlement enclenchée

18 942 cartes d’électeur ont été déjà distribuées sur un total de 43 319, soit un taux de 43,73 %, dans le département de l’Ouémé comprenant neuf communes, 52 arrondissements et 742 centres de vote. Ce taux est encore partiel parce qu’il ne prend en compte que les cartes distribuées à la date du 10 mai dernier pour certaines communes et 11 mai pour d’autres. Au niveau du classement communal, la commune de Dangbo arrive en tête avec un taux de retrait de 88,46 %. 2176 cartes d’électeur ont été distribuées sur 2460. Elle est suivie de la commune d’Adjohoun avec un pourcentage de 70,14 %. Sur 2612 cartes d’électeur reçues, 1832 ont été retirées. La commune de Bonou se positionne à sa suite avec un pourcentage de 67,26 %. Ici, 1052 cartes d’électeur ont été retirées sur un total de 1564 reçues par les agents distributeurs. Akpro-Missérété vient ensuite dans le classement avec 3160 cartes d’électeur distribuées sur 5425 reçues, soit un taux de
62,89 %. Avrankou, quant à elle, enregistre une performance de 53,45 % avec 1993 cartes distribuées sur 3729 reçues. Ces statistiques créditent la commune des Aguégués de 51,33 % de taux de distribution. 443 cartes d’électeur ont été retirées ici sur un ensemble de 863 destinées pour les trois arrondissements répartis en 32 centres de vote. La commune de Sèmè-Podji vient ensuite dans les statistiques. 3044 cartes d’électeur ont été distribuées sur 9518 envoyées dans cette commune comprenant six arrondissements et 118 centres de vote. Ce qui correspond à un taux de retrait de 31,98 %. La commune de Sèmè-Podji est talonnée par son homologue d’Adjarra avec 1044 cartes d’électeur partagées sur un total de 3289 reçues, correspondant à un taux de
31,74 %. La municipalité de Porto-Novo est la lanterne rouge. Ici, 14 259 cartes d’électeurs ont été convoyées dans la ville capitale qui compte cinq arrondissements et 157 centres de vote. Mais seulement 4 198 cartes ont été retirées, soit un taux de 29,44 %.
Pour Carlos Chabi, expert de l’Agence nationale de traitement (Ant) du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Lepi) et superviseur de l’opération de distribution des cartes d’électeur, ce taux global départemental de 43,73 % révèle une faible mobilisation des populations concernées, surtout à Porto-Novo, Sèmè-Podji et Adjarra.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La révision du Règlement intérieur du Parlement enclenchée

Quatre jours de plus

Le taux est largement en deçà des 50 % dans ces trois communes. Selon lui, cette situation peut s’expliquer notamment par le fait que l’opération de distribution a coïncidé avec la période de mise en œuvre du cordon sanitaire dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Ce qui a empêché les populations de se déplacer facilement à l’intérieur du département avec près de huit communes confinées. Carlos Chabi se réjouit que les responsables de l’Ant et du Cos/Lepi aient été sensibles à la situation en prorogeant le délai de quatre jours. Ainsi, l’opération de distribution des cartes d’électeur qui était initialement prévue pour se dérouler du 2 au 10 mai est prorogée jusqu’à demain, jeudi 14 mai. Cette prorogation devrait permettre aux retardataires de retirer leur précieux sésame. En réalité, ces cartes Lepi en cours de distribution sont de trois catégories. Il y a celles non retirées lors des élections législatives de 2019, celles issues de l’actualisation de la Lepi de 2020 avec les nouveaux majeurs âgés de 18 ans révélés par la base de données du fichier électoral et les cartes d’électeurs issues des demandes de duplicata au niveau du département de l’Ouémé. Toutefois, l’expert de l’Ant rappelle aux électeurs que la carte Lepi n’est plus la seule dont ils ont forcément besoin pour aller accomplir leur devoir civique le dimanche 17 mai prochain. A défaut de cette pièce, ils peuvent aussi voter avec leur carte d’identité nationale, leur passeport, leur permis de conduire, la carte d’identité professionnelle pour les personnels en uniforme, le livret de pension civile ou militaire comportant la photo du titulaire, le certificat d’identification personnel et la carte d’identité biométrique répondant aux normes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Ces nouvelles pièces d’identification des électeurs ont été autorisées par la loi N°2019-43 portant Code électoral en République du Bénin.

LIRE AUSSI:  Développement du Bénin: Bopa prête pour la continuité de la dynamique en cours