Communauté des communes des lagunes côtières: Angelo Ahouandjinou élu président

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Communauté des communes des lagunes côtières: Angelo Ahouandjinou élu président


Angelo Ahouandjinou, maire d’Abomey-Calavi, l’une des cinq communes membres du regroupement territorial dénommé Communauté des communes des lagunes côtières (Cclc) a été élu, hier mardi 26 janvier, à la tête du bureau du conseil. L’élection du président et des autres membres du bureau est intervenue à la suite de la cérémonie d’installation, à Grand-Popo, des quinze conseillers de la deuxième mandature du conseil communautaire.

LIRE AUSSI:  Sit-in de la Cstb et de la Fésyntra-Finances à l’Assemblée nationale: Les manifestants dénoncent des propositions de loi « scélérates »

Les quinze nouveaux conseillers de la Communauté des communes des lagunes côtières (Cclc) ont accordé, hier, leur confiance au maire d’Abomey-Calavi pour présider aux destinées de la Cclc durant les cinq années à venir. Le maire Angelo Ahouandjinou est élu à l’unanimité des représentants des cinq communes membres de la communauté. Abomey-Calavi, Ouidah, Kpomassè, Comé et Grand-Popo sont les cinq communes membres ayant désigné les quinze conseillers communautaires à raison de trois par commune. Le président du conseil sera aidé dans ses fonctions par les maires de Grand-Popo et de Ouidah élus respectivement aux postes de premier et deuxième vice-présidents. Également, quatre commissions techniques ont été mises en place pour soutenir le bureau dans l’atteinte des objectifs de la Cclc.
Au nom du nouveau bureau, le président Ahouandjinou a promis de sortir le regroupement de sa léthargie. Laquelle serait due notamment à la non libération des subventions des membres de la Cclc dont les projets majeurs sont en souffrance. Espérant que la donne va changer par rapport à la contribution financière des communes et à la mobilisation des financements complémentaires, le nouveau président compte inscrire le regroupement dans la dynamique du développement qui prévaut au niveau national afin que la Cclc se rende plus utile à ses communautés.

LIRE AUSSI:  Recherches scientifiques et innovations: Plusieurs travaux effectués depuis 2016

« Nous allons mettre nos pas dans ceux du chef de l’État pour ne pas décevoir les attentes», insiste le maire de la commune d’Abomey-Calavi. En somme, Angelo Ahouandjinou et son équipe s’engagent à écrire une page heureuse de la Cclc durant leur mandature. Leur élection a été présidée par Komlan Zinsou, préfet du Mono et le secrétaire général du département de l’Atlantique, Robert Hounsou, représentant le préfet.
Pour rappel, la Cclc dont le siège est dans la ville de Grand-Popo est fondée par le décret numéro 2016-388 du 30 juin 2016 portant approbation de la création de la Communauté des communes des lagunes côtières (Cclc). Lequel est pris conformément à un autre décret numéro 2012-308 du 28 août 2012, portant règles de création, d’organisation et de gestion des établissements publics de coopération intercommunale. Les communes membres de la Cclc sont traversées par une succession de fleuves, de lacs et de lagunes.

LIRE AUSSI:  Audience à la Cour constitutionnelle: Le leadership de Joseph Djogbénou salué