Communications électroniques et de la poste: La gestion des plaintes des utilisateurs au cœur d’un atelier

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Communications électroniques et de la poste: La gestion des plaintes des utilisateurs au cœur d’un atelier

Les officiels a la séance d'information

L’Association des usagers du réseau de téléphonie mobile au Bénin (Aur-Bénin) a organisé, samedi 14 août à Bohicon, avec l’appui de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep-Bénin), un atelier d’information et sensibilisation des citoyens aux droits et devoirs du consommateur et la gestion des plaintes dans le domaine des communications électroniques et de la poste au Bénin.

LIRE AUSSI:  Accord de crédit pour le développement de la microfinance au Niger: Le Fagace garantit 3,75 milliards FCFA à ASUSU-Sa

« Citoyen – consommateur sur ses droits, devoirs et la gestion des plaintes dans le domaine des communications électroniques et de la poste au Bénin ». C’est le thème d’un atelier ayant réuni des leaders et responsables de groupes de consommateurs dont le but, entre autres, est de renforcer l’information des citoyens sur leurs droits et obligations dans le domaine des communications électroniques et de la poste au Bénin. Il s’agit aussi de vulgariser la décision N° 2019-035 portant modalités de saisine et procédure de traitement des plaintes des utilisateurs de services de communications électroniques et de la poste, d’outiller les participants à renforcer, dans leur milieu de vie ou de travail, l’information des populations sur les voies de recours et leurs obligations de consommateurs.
L’approche adoptée par les initiateurs de cet atelier est inclusive et participative. Les travaux de cet atelier ont été essentiellement en plénière. Les modules de formation animés en langue nationale fon pour faciliter l’accès des participants à l’information. Des supports visuels et une riche documentation faite de dépliants, de flyers étaient mis à contribution pour faciliter la compréhension aux participants.
Edouard Wallace, président de l’Aur-Bénin, explique que la protection du consommateur par les pouvoirs publics, les fournisseurs de services, les organisations de consommateurs notamment en matière d’information sur la gestion des plaintes des utilisateurs reste confrontée à l’analphabétisme et à la fracture numérique qui limitent l’accès de la plupart des consommateurs à l’information disponible sur les produits et services, les voies de recours, les conditions de recevabilité des plaintes.
Il y a lieu de corriger ces situations pour mieux promouvoir les droits du consommateur, favoriser la qualité de services à la clientèle, noter une meilleure utilisation des voies de recours, améliorer les relations entre clients et fournisseurs de services. C’est la mission que s’est assignée l’Aur-Bénin. Ainsi, précise son président Edouard Wallace, l’association « contribue à l’amélioration de ces situations en portant l’information aux utilisateurs dans leur milieu de vie et de travail, en langue nationale, avec des stratégies et outils appropriés qui les motivent au changement de comportement en vue de leur contribution méthodique à la gestion des plaintes dans le domaine des communications électroniques et de la poste au Bénin ».
Plusieurs communications ont été présentées aux participants pour les mettre véritablement au fait de la mission de cette association qui est la protection des droits et devoirs des consommateurs.
Notons que cette initiative a été rehaussée par la présence du maire de Bohicon, Me Rufino d’Almeida et de plusieurs notables d’Abomey.

LIRE AUSSI:  Assemblée générale de la Fédération béninoise de Handball: Le président Antoine Bonou rempile