Concours de productions des dix ans de l’Arcep-Bénin: Six journalistes et deux créateurs d’application récompensés (Kokouvi Eklou de ‘’La Nation’’ primé)

Par zounars,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Concours de productions des dix ans de l’Arcep-Bénin: Six journalistes et deux créateurs d’application récompensés (Kokouvi Eklou de ‘’La Nation’’ primé)


L’Autorité de régulation des communications et de la poste du Bénin (Arcep) a récompensé, vendredi 22 décembre dernier à Cotonou, les journalistes lauréats du concours organisé dans le cadre de la célébration de ses dix années d’existence. Au nombre des lauréats figure Kokouvi Eklou journaliste au quotidien national du service public « La Nation ».

LIRE AUSSI:  Incendie volontaire / 11e dossier: Pour avoir mis feu à la case de sa femme, il écope de 6 ans de réclusion

 Les lauréats du concours organisé pour les dix ans de l’Autorité de régulation des communications et de la poste du Bénin (Arcep) ont été récompensés, vendredi dernier. Au nombre de six soit deux en presse écrite, deux en radio et deux en télévision, ces hommes des médias ont aussi bien usé de leurs connaissances en techniques de collecte et de traitement d’information, que de la qualité de leur plume, pour mettre en exergue les prouesses de l’Arcep en dix ans de fonction, et ce, dans le respect strict des règles déontologiques. Parmi eux figure Kokouvi Eklou, journaliste au quotidien ‘’La Nation’. Il a reçu le deuxième prix de la catégorie presse écrite, constitué d’un trophée, d’un abonnement de six mois à la connexion internet 4 G et d’un chèque de 300 000 francs. Il a su dévoiler en quatre pages, format A4 le rôle stratégique que joue l’Arcep pour la satisfaction des abonnés aux réseaux de téléphonie mobile. «Consommateurs des services de téléphonie mobile, nous avons généralement le sentiment d’être grugés. A travers mon article, j’ai voulu marquer comment l’Arcep, par son rôle de vigile arrive quand même à mettre de l’ordre dans le secteur des télécommunications, pour que nous n’ayons pas toujours ce sentiment-là ; et que nous nous sentions un peu grandis », a déclaré avec satisfaction, Kokouvi Eklou.
Saisissant l’occasion, il a remercié tous ceux qui ont contribué à ce travail, à savoir les responsables des associations de consommateurs.
Avant Kokouvi Eklou, vient Jesdias Likpété qui officie dans l’organede presse intitulé « Le journal de notre époque ». Le prix à lui décerné comporte un trophée, un ordinateur portatif Hp Pro-book, un abonnement d’un an à la connexion internet 4G et un chèque de 600 000 francs. C’est ce qu’a aussi reçu comme premier prix dans la catégorie radio, Achille Fatondji de la Radio nationale. A sa suite, il y a eu Ganiath Bello de la radio Capp Fm qui a reçu un trophée, un abonnement de six mois à internet et un chèque de 300 000 francs.
En télévision, ont été retenus Chantal Mèlé de la Télévision nationale et Emmanuel Koukoubou d’E-télé, respectivement premier et deuxième. La première a reçu un trophée, un ordinateur portatif, un an de connexion internet et un chèque d’un million de francs ; tandis que le deuxième en plus du trophée a obtenu un abonnement de six mois à la connexion internet et un chèque de cinq cent mille francs.

LIRE AUSSI:  Terence Lacey, responsable de ‘’West Africa food markets’’: « Le programme va encourager l’intégration sous-régionale »

Maintenir le cap

Le président de l’Union des professionnels des médias (Upmb),
Franck Kpochémé, heureux de voir les siens primés pour avoir su se démarquer à travers leurs productions, émet un vœu: « Je voudrais souhaiter que les médias puissent ne pas trahir cette marque de reconnaissance de l’Arcep ; et je voudrais souhaiter qu’au-delà de cette célébration, nous puissions renforcer le partenariat ». La vision derrière ce partenariat, c’est de voir des journalistes se spécialiser dans divers domaines, dont celui des Tic, de la régulation ; afin que les productions journalistiques aillent au-delà du factuel pour un maximum de compréhension par la population. Le président de l’Upmb a poursuivi en demandant aux journalistes de pas s’arrêter en si bon chemin car, a-t-il signifié, « c’est un domaine prometteur ».
Le secrétaire exécutif de l’Arcep, Hervé Guèdègbé, a aussi exprimé sa satisfaction de voir des journalistes s’intéresser aux questions liées à la régulation des techniques d’information et de communication. Il a ensuite eu une pensée à l’endroit de tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont accompagné l’Autorité de régulation depuis sa création.
Instaurer le free-roaming au Bénin, c’est l’un des défis que compte relever l’Arcep dans les prochains jours, à en croire les propos de son président, Flavien Bachabi. « Nous avons intérêt à l’Arcep à travailler pour que l’environnement soit beaucoup plus attractif non seulement aux opérateurs, mais également pour les usagers. A travers le free-roaming, nous pourrons permettre à ceux qui quittent ici et qui vont dans les pays voisins de communiquer sans réfléchir », a-t-il préconisé.
Il convient de signaler qu’à l’occasion, les développeurs de start-up ou créateurs d’application n’ont pas été laissés en marge de la célébration. Ayant aussi participé au concours, deux parmi eux ont également été récompensés pendant la cérémonie. Leur tâche a été de créer chacun une application mobile destinée à davantage faire connaître l’autorité de régulation?