Concours de révélation en dessin et d’orientation des enfants : Le lauréat de mars récompensé

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Concours de révélation en dessin et d’orientation des enfants : Le lauréat de mars récompensé

Concours de révélation en dessin et d’orientation des enfants Le lauréat de mars récompenséLe lauréat Abdul Razack Bio Tabé (à l'extrême gauche) les mains chargées, à côté de ses autres camarades primés

La délibération du jeu-concours de révélation en dessin et d’orientation des enfants depuis la base organisé dans le cadre du projet éveil mon devenir (PEMD), au titre du mois de mars, a eu lieu, jeudi dernier à Parakou. Agé de 10 ans et en classe de Cm2 au Complexe scolaire La Merveilleuse, dans la ville, c’est l’écolier Bio Abdul Razack Tabé qui est arrivé en tête avec une moyenne de 17/20.

LIRE AUSSI:  Démarrage des premiers examens nationaux de licence: Marie-Odile Attanasso a lancé les épreuves à la Fss de Cotonou

Organisé dans le cadre du projet éveil mon devenir (Pemd), au titre du mois de mars, le jeu-concours de révélation en dessin et d’orientation des enfants depuis la base a connu son dénouement, jeudi dernier à Parakou. Il a été remporté par Bio Abdul Razack Tabé. Ecolier de 10 ans en classe de Cm2, il a reçu un tee-shirt, des fournitures scolaires et un art de conjuguer, en guise de récompenses. Des lots de consolation ont été remis à ses quatre poursuivants. Avant lui, la compétition a connu six lauréats issus de six écoles. Pendant les vacances, il prendra part à une formation gratuite en informatique. Il aura l’occasion de rencontrer un coach pour l’aider à approfondir ce qu’il souhaite devenir.
Le projet a été conçu, selon son coordonnateur Eric Nougloï, pour susciter un certain éveil, grâce à la réalisation de dessins, au niveau des jeunes apprenants. Il vise à les amener à se fixer par rapport à leur avenir. C’est pour que leurs parents et enseignants qui constituent leurs encadreurs puissent les suivre et les orienter dans ce qu’ils ont voulu embrasser comme carrière. « Il s’agit ici de dessiner pour exprimer un choix, celui de sa vision de l’avenir », poursuit-il. « Pendant longtemps, les enfants ont été contraints de laisser leurs parents opérer des choix à leur place. Il faut qu’on les laisse eux-mêmes le faire très tôt. D’où la contribution de ce projet décidé à aider les enfants de 6 à 14 ans », a soutenu son collaborateur au niveau du projet, Apollinaire Zinho.
Détecter tôt les aptitudes des enfants afin de les accompagner dans la réalisation de leurs rêves, tel est le leitmotiv des initiateurs dudit projet. En attendant sa généralisation à travers tout le pays, il est à sa phase pilote à Parakou. Sur les 293 fiches vendues pour le compte de cette compétition de mars, 153 ont été évaluées.
Les enfants ont été notés, détaille le président du jury Antoine Lalèyè, sur la manipulation du crayon. Ils doivent savoir ressortir les ombres et lumières dans le coloriage, la cohérence dans la réalisation du dessin, l’harmonie du coloriage, puis avoir la perfection. « Le dessin étant la mère des connaissances, nombreux sont les enfants qui ont choisi de devenir des médecins », a confié le président de jury.
Venu soutenir l’évènement, le conseiller pédagogique Lafia Alassane, a loué l’initiative. « Nous avons été habitués à n’orienter nos enfants qu’au moment où ils obtiennent leur Bac pour aller à l’université. Aujourd’hui, nous sommes heureux que nos enfants, dès leur bas âge, apprennent déjà eux-mêmes à faire ce choix à travers des dessins à réaliser », fait-il observer.

LIRE AUSSI:  Conférence administrative départementale: Tares et performances du système éducatif du Mono-Couffo au menu