Concours « Ouidah ville propre »: Les trois arrondissements les plus propres récompensés

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Concours « Ouidah ville propre »: Les trois arrondissements les plus propres récompensés


Le concours « Ouidah ville propre » a connu son épilogue, samedi 23 janvier dernier, dans la ville touristique par la remise de prix aux gagnants. C’est Savi-Gakpé qui a remporté le premier prix de l’ arrondissement le plus propre devant les arrondissements de Ouidah centre et de Pahou qui ont enlevé respectivement les deuxième et troisième prix.

LIRE AUSSI:  Adaptation aux changements climatiques: Les acquis du projet d'appui aux plans nationaux présentés

Le concours « Ouidah ville propre » se conjugue désormais au passé. Ce concours qui en est à sa première édition a permis de mettre les dix arrondissements de la commune de Ouidah en compétition afin d’élire l’arrondissement le plus propre. Compte tenu de la grandeur de l’arrondissement de Pahou en superficie et surtout en populations, il a été subdivisé en 4 arrondissements. Ce qui fait au total 13 arrondissements sur la ligne de départ. Et puisque la mairie doit garantir un équilibre dans la répatition des infrastructures sociocommunautaires, le jury a opté pour un zonage des 13 arrondissements en quatre zones dont Pahou, Avlékété-Djègbadji-Houakpé, Savi-Gakpé et Ouidah centre. Ainsi, chaque arrondissement a présenté cinq différents sites propres à savoir : une école publique, un centre de santé, une rue de 500 m environ et deux places publiques. A l’arrivée, c’est Savi-Gakpé qui a été l’arrondissement le plus propre. Il remporte le premier prix devant les arrondissements de Ouidah centre et de Pahou.
Alain Adjibadé, directeur exécutif de l’initiative « Bénin ville propre », a tenu à remercier toute la population de Ouidah, les chefs d’arrondissement de même que les partenaires techniques et financiers qui se sont donnés à fond pour faire de ce concours une réalité. Il a fait savoir que ce concours est le fruit de l’abnégation et du travail acharné de tous. Il ajoute que l’Ong s’est donné comme mission d’accompagner les différentes mairies du Bénin afin de rendre les différentes villes propres.

LIRE AUSSI:  Situation alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest: Les mesures du dispositif régional de gestion des crises

Environnement sain, zéro maladie

Valéry Lawson, directeur général de la Société de gestion des déchets solides et de la salubrité du Grand Nokoué, a fait savoir que sa société a la responsabilité de veiller à ce que les acquis obtenus par les récipiendaires durant ces trois mois et demi soient pérennisés. «Nous allons faire en sorte que les chefs d’arrondissement restent dans cette dynamique. A la fin de l’année, nous avons la responsabilité d’aller constater si les cadres sont toujours maintenus propres. Nous avons la joie de vivre lorsque nous sommes dans un environnement propre », a-t-il souligné. Il a exhorté tous les partenaires à continuer de soutenir l’initiative «Bénin Ville propre ». Quant aux populations, il les a invitées à accompagner les divers responsables de leurs arrondissements afin que le cadre de vie puisse toujours être maintenu propre.
Christian Houétchénou, maire de Ouidah, a noté que le plus grand gagnant dans ce concours est la ville. Il a informé que les trois zones qui ont été primées recevront des infrastructures de jeunesse afin de permettre aux populations de se divertir. « Comme vous le savez très bien, toute la ville de Ouidah s’est engagée et au-delà des difficultés techniques que le comité a rencontrées pour proclamer les résultats, il était important que nous puissions positionner les infrastructures pour faire en sorte que le plus grand nombre puisse en bénéficier. Nous avions donc retenu trois zones dont la zone Savi-Gakpé qui est la première, qui recevra l’infrastructure, la zone Ouidah centre qui est la deuxième et qui recevra aussi une infrastructure, puis la zone de Pahou classée troisième qui recevra également une infrastructure », précise-t-il. Christian Houetchénou prend l’engagement de mobiliser les ressources financières avec l’appui des partenaires afin qu’une quatrième infrastructure soit érigée à Djègbadji-Avlékété qui est la quatrième zone. Il souligne qu’au-delà de ces prix, les populations de Ouidah ont acquis, durant ces trois mois, des notions pour rendre salubre leur cadre de vie. Il demande aux populations de perpétuer ces acquis afin d’éloigner d’elles toutes sortes de maladies.

LIRE AUSSI:  Libération de la bande côtière entre l’aéroport et Adounko: Le président Patrice Talon apaise les sinistrés