Conférence administrative départementale de l’Alibori: Pour une Administration publique efficace au service des communautés

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conférence administrative départementale de l’Alibori: Pour une Administration publique efficace au service des communautés


L’Alibori a tenu sa Conférence administrative départementale du mois de novembre, mercredi dernier. A l’occasion, certains engagements ont été pris pour asseoir une administration publique forte et efficace au niveau de ce département.

LIRE AUSSI:  Célébrés les 18 mai de chaque année : Les musées, vitrines du riche patrimoine du Bénin

Au centre des échanges entre les membres de la Conférence administrative départementale (Cad) de l’Alibori, mercredi 15 novembre dernier à Kandi, le souci était d’asseoir les fondamentaux d’une administration territoriale au service du développement des communautés à la base. Sous la présidence du préfet Mohamadou Moussa, se sont-ils engagés à proscrire désormais de leurs habitudes le retard et l’absentéisme au service, puis la négligence dans l’exercice de leurs fonctions.
Pour le préfet, l’Alibori ne saurait se soustraire de ces exigences, si elle tient à voir ses administrations et services déconcentrés de l’Etat être plus performants. « Nous sommes aujourd’hui engagés dans les réformes pour que l’homme lui-même, l’agent public soit transformé. Selon lui, l’accent doit être mis sur la ponctualité au service.
Plusieurs autres questions ont également été abordées au cours de la réunion. Au nombre de celles-ci, au lieu de Kandi, c’est dans la commune de Malanville que se tiendra la prochaine réunion de la conférence.
Les participants sont aussi revenus sur le déroulement actuel de la campagne de commercialisation du coton dans le département. Ils ont exhorté les producteurs à procéder à temps aux récoltes et à leur évacuation rapide vers les lieux de commercialisation et les usines d’égrenage?

LIRE AUSSI:  Election présidentielle du 6 mars dernier: Les grandes tendances dans les 14 communes de l’Ouémé-Plateau