Conférence grand public à Bohicon: La marque de Moele-Bénin pour les 61 ans d’indépendance du Bénin

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conférence grand public à Bohicon: La marque de Moele-Bénin pour les 61 ans d’indépendance du Bénin


Dans le cadre de la commémoration du 61e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale, le parti Moele-Bénin a organisé, lundi 2 août dernier, une conférence grand public à Bohicon. Il s’agit de la 1re édition de l’initiative de Moele-Bénin qui a opté pour une ‘’célébration tournante de la fête de l’indépendance dans les départements’’. A l’une occasion, de fructueux échanges ont en lieu entre la jeunesse du parti et plusieurs personnalités et experts sur des questions de grand intérêt.

LIRE AUSSI:  Rencontre préparatoire du dialogue politique Bénin - Ue: Les deux parties s’engagent pour une nouvelle dynamique

C’est la ville de Bohicon, dans le département du Zou que le parti Moele-Bénin a choisie pour abriter la première édition de la célébration tournante de la fête de l’indépendance. Le but est de « donner un cachet spécial» à la célébration.
C’était l’occasion pour les responsables de ce parti de revisiter l’histoire politique du Bénin et de passer en revue les chantiers ouverts sous le régime de la Rupture.
Ainsi, un regard a été jeté sur les chantiers d’aujourd’hui et les perspectives d’avenir à travers des thèmes tels que «Les ressources humaines locales : rôle des collectivités territoriales dans le développement», animé par Dr Modeste Dehotin, expert en développement local et gestion des projets. «Le patriotisme économique: Impacts du consommer local sur le développement économique local» présenté par Rustique Akodogbo. «Le système sanitaire au Bénin du Pag1 (2016-2021) au Pag 2 (2021-2026)’’ présenté par Docteur Aristide Talon. Puis, «Développement ça y est ! Les chantiers d’avenir, quelles ressources humaines pour le développement national: Apports du Pag 2 2021-2026» qui a été animé par Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et Porte-parole du gouvernement.
Les deux dernières thématiques ont retenu particulièrement l’attention de l’assistance. Dr Aristide Talon a présenté les chantiers réalisés dans le secteur sanitaire avec le Pag 1 et ce qui se fait aussi dans le cadre du Pag 2. Il a aussi rassuré l’assistance des efforts en cours pour le toilettage des textes qui régissent le secteur de la santé, afin d’assurer à chaque Béninois la protection sanitaire à laquelle il a droit pour vivre en bonne santé.

LIRE AUSSI:  Rencontre préparatoire du dialogue politique Bénin - Ue: Les deux parties s’engagent pour une nouvelle dynamique

Des réformes salutaires

Dr Aristide Talon qui est l’un des acteurs clés, maîtrisant les dynamiques en santé publique actuellement, a abordé également, entre autres la gestion avec brio de la crise du Covid-19 grâce aux mesures qui ont permis au Bénin de maîtriser les cas, pris en charge dans un environnement immédiat.
Quant à Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et Porte-parole du gouvernement, lors de sa présentation, il a fait le tour d’horizon des grands chantiers déjà bouclés et ceux en cours pour 2021-2026.

On retient la mécanisation et la diversification des cultures agricoles pour accroître la production et les revenus des producteurs; l’emploi des jeunes à travers la promotion des filières de formation professionnelle et technique; l’accélération des investissements publics et privés dans les grands travaux; la production et la distribution à bas coût de l’énergie électrique pour accélérer l’industrialisation du pays; l’amélioration de la couverture sanitaire; l’exploitation d’une véritable économie numérique.

LIRE AUSSI:  Comité de coopération muséale et patrimoniale: Objectif, rapatrier des trésors nationaux

Les réformes concernent aussi l’administration en bannissant toutes formes de gaspillage et en privilégiant la culture de l’excellence, du mérite et de la transparence; la réduction de la part de l’informel dans l’économie est un défi afin d’accroître les ressources de l’État et mieux assurer la sécurité humaine de chaque citoyen, etc.
Satisfait des travaux de cette rencontre, Jacques Ayadji, président du parti, a rappelé la symbolique date du 1er août qui marque l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Date significative mais surtout un instant d’introspection et de projection. En effet, dit-il, la commémoration des 61 ans d’indépendance interpelle, à chaque fois, comme mus par un rituel utile.
Une démarche qui doit conduire à se poser ces questions : « D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Et où allons-nous ? Des interrogations légitimes au regard de notre vécu ces 60 dernières années, marquées par des hauts et des bas et une dépendance insupportable à bien des égards ».

LIRE AUSSI:  Coronavirus: Le Bénin enregistre son premier cas de décès

Hommage à Patrice Talon

Jacques Ayadji, tout au long de cette conférence, a mis en exergue les efforts faits au cours du premier quinquennat et ceux en cours du second qui vient d’être entamé. Aucun secteur n’est épargné, apprécie-t-il. De l’agriculture aux infrastructures routières en passant par l’éducation, les technologies scientifiques, la gouvernance locale, l’emploi des jeunes et le secteur sanitaire qui est mis à rude épreuve par la pandémie du Covid-19.

Et, en raison de tous ces efforts faits par le régime Talon, Jacques Ayadji «rend hommage au président Patrice Talon qui, par son courage, fait bouger les lignes dans tous les domaines». A l’issue des échanges, les uns et les autres se sont réjouis de ce choix opéré par le parti de célébrer de façon tournante la fête de l’indépendance. Ceci, pour permettre à la jeunesse de s’imprégner des valeurs essentielles pour aller vers la reconversion des mentalités. Informer et transformer. Une opportunité que s’offre Moele-Bénin pour outiller la jeunesse du parti afin qu’elle comprenne les enjeux du développement en marche.