Conférence interreligieuse de la Jama’at islamique Ahmadiyya: L’unité sociale dans la diversité prônée

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conférence interreligieuse de la Jama’at islamique Ahmadiyya: L’unité sociale dans la diversité prônée


La Jama’at islamique Ahmadiyya a convié, samedi 3 novembre dernier, les populations de Djougou et environs, toutes obédiences confondues, à une conférence interreligieuse. En présence du premier adjoint au maire de la commune de Djougou, Idrissou Amadou et du président national de la Jama’at islamique Ahmadiyya, Rana Farooq Ahmad, le missionnaire de l’organisation, Yaya Assani a abordé une thématique relative à «Diversité religieuse et unité sociale».

LIRE AUSSI:  Drame à Parakou: Un père et ses deux enfants décèdent d’une intoxication

Pour la coexistence pacifique des différentes religions, la paix et l’unité. Tel est le credo de la Jama’at islamique Ahmadiyya, selon son président national. D’où la tenue de la conférence, qui est rééditée à Djougou samedi dernier en raison de son impact. Appelé à développer le thème retenu pour l’occasion, Yaya Assani l’a fait en quatre grands points : l’homme dans sa nature et dans ses dimensions, le concept de diversité dans la religion, la pluralité religieuse et le principe universel, et enfin la paix et l’unité sociales.
La nature de l’homme, selon le communicateur, porte en elle-même la diversité dans son élan vers le spirituel, retient-il. Chaque homme fait un choix et l’homme incarne la diversité en lui-même. Dans Genèse1, verset 27, il est écrit que « Dieu créa l’homme à son image », fait observer Yaya Assani. Pour lui, les sept milliards de voisins que nous constituons sur terre ne sauraient être sans une certaine diversité. Le communicateur, abordant le second point du thème, évoque les concepts de la trilogie divine en une, de Dieu 7 en un, de Dieu 41 en un et à l’infini. Il s’appuie sur Apocalypse 10 versets 1 à 3. Pour lui, la divinité porte en elle-même la diversité. La divinité enseigne la sagesse. Il propose à ce sujet Coran 67 versets 4 et 5. Pour retenir que Dieu est un, l’humanité est une et la religion est unique.
Concernant la pluralité religieuse et le principe universel, sept grandes religions partagent les hommes selon différentes dénominations.
Toutefois, en réalité, il n’y a qu’une seule religion sur la terre, ce qui signifie qu’il faut cultiver l’amour sur terre. Enfin conclut-il, par rapport à la paix et à l’unité sociale, la diversité religieuse constitue une richesse de sagesse pour le monde. « En dépit de nos divergences, nous devons relever le défi de l’unité sociale » retient-il. A sa suite, le premier adjoint au maire salue l’initiative, noble selon lui car elle permet de mettre ensemble plusieurs confessions religieuses pour conforter la paix.

LIRE AUSSI:  Célébration du Ramadan: Les musulmans en communion avec l’appui de Matw à Natitingou