Conférences libres de Porto-Novo: L’employabilité des jeunes diplômés en question

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conférences libres de Porto-Novo: L’employabilité des jeunes diplômés en question

Conseil municipal de porto novo

300 jeunes de la ville de Porto-Novo et de diverses formations professionnelles ont été informés, ce jeudi 12 août, sur les nouvelles opportunités de leur employabilité et de leur insertion professionnelle. Cette sensibilisation a été organisée par la mairie de Porto-Novo dans le cadre de la quatrième édition des Conférences libres de Porto-Novo (Colip), un évènement couplé, avec la Journée internationale de la jeunesse.

LIRE AUSSI:  Semaine du Numérique au Bénin: Clap de fin


« Transformer les systèmes alimentaires : les innovations des jeunes pour la santé humaine et celle de notre planète». Tel est le thème de l’édition 2021 de la Journée internationale de la jeunesse, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999, et commémorée le 12 août de chaque année afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société. L’évènement n’est pas passé sous silence à la mairie de Porto-Novo. Il a été couplé avec la quatrième édition des Conférences libres de Porto-Novo (Colip), constituant ainsi un canal par lequel la mairie de Porto-Novo réfléchit avec sa jeunesse sur son avenir et ses problèmes.
Les travaux de cette double rencontre ont été lancés, ce jeudi 12 août, par le premier adjoint au maire de Porto-Novo, Rachad Toukourou, représentant le maire. Pour lui, ce thème onusien est d’actualité au regard du grand rôle attendu des jeunes dans les systèmes de transformations pour l’atteinte des objectifs des prochaines décennies dans le domaine alimentaire et bien d’autres tels que l’environnement, la santé, les changements climatiques, l’éducation et les Technologies de l’information et de la communication (Tic). Raison pour laquelle, explique-t-il, la municipalité de Porto-Novo a décidé de rassembler 300 jeunes de diverses formations professionnelles pour partager avec eux les nouvelles opportunités en matière de leur employabilité et de leur insertion professionnelle afin de les aider à mieux cerner les nombreux débouchés possibles.
Les participants ont suivi une série de communications qui leur ont permis d’être suffisamment informés des opportunités d’affaires et de volontariat disponibles aux plans national et international et de développer une nouvelle dynamique d’auto-prise en charge. Ces communications ont été présentées par des responsables de structures nationales en charge des questions de promotion et d’autonomisation de la jeunesse. Rachad Toukourou a invité les jeunes, surtout les diplômés sans emploi et ceux en quête d’appuis techniques et/ou financiers, à plus d’attention et de discipline afin de tirer grand profit des échanges.
Eulèche Tognon Mègni, chef service en charge de la Jeunesse à la mairie de Porto-Novo, se réjouit du thème de la Journée internationale de la jeunesse touchant le secteur agricole, un domaine reconnu comme une niche d’opportunités pour l’entreprenariat et l’auto-prise en charge des jeunes. Il rassure les participants de ce que le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty et tout le conseil municipal ont inscrit au rang de leurs priorités les problèmes de la jeunesse de la ville. Le directeur départemental en charge de la Jeunesse de l’Ouémé, Félicien Hounkanrin, et le coordonnateur de l’Organe consultatif de la Jeunesse (Ocj) de l’Ouémé, Epiphane Odounlami, pour leur part, ont tous loué l’organisation de cette rencontre visant à sortir les jeunes de Porto-Novo sans emploi de leur état.

LIRE AUSSI:  Semaine du Numérique au Bénin: Clap de fin