Confessions et premiers mots du chef de l’Etat après sa réélection : « Je donnerai davantage le meilleur de moi-même… »

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Confessions et premiers mots du chef de l’Etat après sa réélection : « Je donnerai davantage le meilleur de moi-même… »


Le président Patrice Talon a fait une brève déclaration de presse à son domicile dans la soirée du jeudi 15 avril, peu après l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle du 11 avril 2021 par la Cour constitutionnelle. Réélu dès le premier tour, d’après les chiffres de l’institution, le chef de l’Etat a profité de ce moment de partage pour révéler de quoi sera meublé son prochain mandat.

LIRE AUSSI:  Bantè : Le maire Edmond B. Laourou suspendu de ses fonctions

Sourire éclatant, costume demi saison sur mesure… C’est un Patrice Talon heureux qui s’est adressé à ses compatriotes dans la soirée de ce jeudi 15 avril, après la confirmation de sa réélection dès le premier tour par la Cour constitutionnelle. Ses mots étaient simples, bien choisis et autour de lui, partisans et collaborateurs aux anges. Artisans d’une nouvelle victoire de leur idole, ils sont venus la célébrer ou du moins célébrer avec lui l’heure du développement du pays. L’adresse ne dure pas plus d’une dizaine de minutes et comme s’il l’avait fait à dessein, Patrice Talon réserve le meilleur pour la fin.
C’est sur ses engagements pour le mandat qui commence sous peu que le président de la République, autorisé par ses compatriotes à reprendre son siège, a chuté. Il veut travailler pour les cinq ans à venir « pour que chacun dans son être individuel commence à voir davantage les effets du développement ». Il veut surtout parfaire tout ce qui a été fait jusque-là. « Pour ma part, je donnerai davantage le meilleur de moi-même… Je m’attellerai à corriger mes insuffisances, à m’améliorer », s’est engagé le chef de l’Etat. Pour lui, ce n’est pas parce que ses concitoyens lui ont accordé à nouveau leur confiance qu’il a l’assurance que tout est parfait. « Je m’emploierai à améliorer ma façon de gérer, de conduire l’équipe qui a été en place, qui est en place et qui sera en place… Je vais œuvrer pour cela », a promis le président de la République. Il annoncera par ailleurs que le Bénin, sous peu, va être un grand pays, un pays de développement, un pays d’émergence.

LIRE AUSSI:  Coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente (4e dossier): Cinq ans de prison ferme pour Dègbédji Aholidji

Révéler davantage

Ce travail aussi bien pour le développement du pays que pour le développement individuel de chaque Béninois, il veut le faire avec ses collaborateurs, mais aussi et surtout avec la désormais vice-présidente de la République. De Miriam Chabi Talata, Patrice Talon n’est pas moins fière. « Pendant cette campagne, nous avons pu révéler au Bénin entier que nous avons eu tort d’avoir mis à l’écart un peu trop longtemps la moitié du pays tout entier. Je voudrais lui adresser mon admiration et dire que les cinq ans qui arrivent vont la révéler davantage et révéler la gent féminine, les femmes béninoises», a assuré le président. Une fois de plus, le chef de l’Etat a rendu hommage aux hommes en arme qui, au prix fort, ont permis à l’élection de se tenir et rétabli l’ordre et la quiétude au sein des populations. Il va à nouveau leur adresser un message de fierté et de reconnaissance, car « ils ont été formidables, professionnels… et ont géré la situation que tout le monde connait et nous ont permis de tenir le scrutin. Ils ont des mérites, ce sont des héros. La nation leur est reconnaissante ».
Dès l’entame de son intervention, le président Patrice Talon a salué et félicité les autres concurrents pour leur parcours, leur sens de patriotisme et de démocratie. A travers ces élections, le peuple béninois a montré qu’il est fier de ses acteurs politiques et de ses candidats en dépit des circonstances dans lesquelles l’élection s’est déroulée, les menaces, les intoxications, les violences, a-t-il indiqué. Car, malgré tout, plus de la moitié des électeurs est allée aux urnes et a exprimé son choix. « C’est quelque chose qu’il faut saluer et pour cela, je remercie les uns et les autres. Ensemble, nous venons de passer une étape majeure de notre histoire… Nous avons montré, à travers ces élections, combien nous tenons à avancer, à ne pas faire de l’immobilisme, à ne pas nous accrocher à nos acquis parce qu’ils ne nous ont pas permis de satisfaire nos attentes depuis fort longtemps», reconnait le président de la République. Depuis cinq ans, souligne-t-il, « nous avons entamé des réformes difficiles qui ont mis à l’épreuve les uns et les autres », mais le temps est venu pour « renouer enfin avec le progrès et le développement ».

LIRE AUSSI:  Mesures urgentes contre la Covid-19 : des précisions apportées sur les restrictions

Construire le pays

Il dira aussi sa fierté à tous les Béninois, soutenant que «l’élection est terminée et c’est ensemble que nous allons construire notre pays dans la concorde, dans l’unité nationale, dans la paix et dans la sécurité ». Pour ce qui est des actes de violence connus par le pays du fait de certaines personnes, il dira que « ce qui s’est passé est fort regrettable et nous n’avons pas le droit de le banaliser même si nous sommes prêts à aller au-delà, et il va falloir faire tout ce qu’il faut pour que cela ne se répète plus jamais ». Le président se désole que « cela devient un peu récurrent et nous nous amusons à ce jeu qui est dangereux pour la nation, pour l’unité, pour notre intégrité individuelle et pour l’intégrité de toute la nation ». A nouveau, il prendra l’engagement que « ceux qui ont été auteurs ou instigateurs de ce genre de chose vont devoir en répondre » car, relève-t-il, « c’est bien de prôner le bon vivre-ensemble, mais il faudrait parfois mettre le doigt sur ce qui ne va pas et agir de sorte que cela ne devienne quelque chose d’habituel »?

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Fructueux Aho à la tête de l’Adet (De beaux jours pour l’enseignement technique)