Conformité des installations électriques intérieures au Bénin: Les membres du Conseil d’administration de Contrelec installés

Par LANATION,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conformité des installations électriques intérieures au Bénin: Les membres du Conseil d’administration de Contrelec installés

Les membres du CA avec le ministre

Après l’approbation des statuts de l’Agence de contrôle des installations électriques intérieures (Contrelec), les membres de son conseil d’administration ont été installés dans leurs fonctions, le jeudi 6 mai. C’est Dona Jean Claude Houssou, ministre de l’Energie, qui a présidé la cérémonie au sein de l’agence à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Can 2019: Les Black Stars leaders du groupe F


Les nouveaux membres du conseil d’administration de l’Agence de contrôle des installations électriques intérieures (Contrelec) sont entrés en fonction. C’est à la faveur d’une cérémonie fort simple présidée par Dona Jean Claude Houssou, ministre de l’Energie.
Après lecture du décret portant nomination des membres du conseil d’administration de Contrelec, Armand Dakehoun, directeur de cabinet du ministre de l’Energie a fait savoir que le gouvernement a ainsi doté l’agence de son organe de gouvernance. Ayant un mandat de trois ans renouvelables, le conseil d’administration est composé de sept membres représentant six ministères et la présidence de la République. Le président répond au nom de Faïkou Yaya (ministère de l’Energie), et les membres sont Serge Hervé Houssou (Présidence de la République), Stéphane Yarou (ministère d’Etat chargé du Plan et du Développement), Djibril Labirou Amadou (ministère de l’Economie est des Finances), Victor Ananou (ministère du Cadre de vie et du Développement durable), le lieutenant-colonel Zoulkifouli Sani (ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique) et Aboudou Latifou Saliou (ministère de l’Industrie et du Commerce).
Procédant à leur installation, Dona Jean Claude Houssou, ministre de l’Energie, a rappelé le contexte de création de l’agence Contrelec. Selon lui, elle a été mise en place pour faire face à l’anarchie observée au niveau des installations électriques intérieures au Bénin. Cette anarchie est relative au non-respect des normes de sécurité et au mépris des règles de l’art. Son objet, a-t-il souligné, est de veiller au respect « des normes et règlements en matière de conception, réalisation et exploitation des installations électriques intérieures dans le but de protéger les personnes et les biens contre le risque électrique». Il en déduit que sa mission est d’effectuer des contrôles obligatoires sur les installations électriques intérieures avant leur première mise sous tension. Mais au constat, retient le ministre de l’Energie, il y a défaillance. A titre illustratif, il évoque la situation récente dans un grand centre de santé dont les installations électriques ont causé des dégâts qu’il a dû gérer. « Le compte n’y est pas», relève-t-il pour signifier aux nouveaux membres du conseil d’administration les défis. Dès lors, il invite et l’agence et le conseil d’administration à plus d’efficacité dans la mise en œuvre de leur mission.
S’adressant au conseil d’administration, il indique qu’il constitue un organe suprême de décision et de gestion. A ce titre, il fait savoir qu’il a des pouvoirs les plus étendus.
« Le conseil d’administration a la responsabilité d’orienter, de guider et de conduire les destinées de l’agence », a-t-il martelé, exhortant au dynamisme et à l’innovation.

LIRE AUSSI:  Can 2019: Les Black Stars leaders du groupe F

Par Alain ALLABI