Conseil des ministres: Des mesures pour renforcer le système de protection sociale

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil des ministres: Des mesures pour renforcer le système de protection sociale


Le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République a souligné à la suite du Conseil des ministres, au cours de son point de presse du vendredi 18 novembre dernier, que le dispositif actuel de protection sociale au Bénin révèle que «seulement 8,4 % de la population sont couvertes par l’assurance maladie» et qu’aucun «mécanisme de protection sociale n’existe pour les acteurs du secteur informel, qui représentent 95 % de la population active». Préoccupé par une telle situation de vulnérabilité des populations, le gouvernement, indique-t-il, «envisage de reconstruire le système de protection sociale dans une perspective de renforcement du capital humain».

Le Conseil des ministres a donc décidé de concevoir un projet « Assurance pour le renforcement du capital humain (ARCH), qui sera une combinaison de services de protection sociale aux populations. « Ces services comprendront l’assurance maladie, la formation, le crédit, la retraite et divers filets sociaux, et seront gérés par une agence nationale de protection sociale et des agences départementales, dans une approche de faire-faire et de recours à des partenariats public-privé », a expliqué le ministre d’Etat. Pour ce qui concerne les bénéficiaires de ces services, ils seront pré-identifiés dans la base nationale de données biométriques qui elle sera réalisée en 2017. « Pour engager la traduction de cette volonté du gouvernement dans les faits, le Conseil a adopté un décret portant création d’un Comité national de pilotage. Sa mission est d’élaborer le document du projet et de définir un mécanisme global de protection sociale permettant aux artisans, transporteurs, commerçants, artistes et agriculteurs d’accéder aux services sociaux de base à fournir par l’Agence nationale de protection sociale à des coûts réduits.

LIRE AUSSI:  Présidentielle du dimanche : Les observateurs aperçus dans 50 % des postes de vote

Autres décisions importantes

D’autres sujets importants abordés au cours du Conseil des ministres ont été révélés par le ministre d’Etat au cours de son point de presse. Il s’agit primo, de la mise en place du Comité technique d’orientation et de supervision de la réalisation du cadastre national. En effet, le 12 octobre dernier, le gouvernement avait autorisé la mise en place du projet de plan directeur pour la réalisation du cadastre national. Pour la mise en œuvre de cette décision et la coordination des travaux de méthodologie et d’opérationnalisation du cadastre, il apparaît nécessaire, retient Pascal Irénée Koupaki, de mettre en place un Comité technique d’orientation et de supervision. Ce qu’a fait le gouvernement à travers la prise d’un décret.
Secundo, et dans le cadre de la promotion de l’hôtellerie mobile au Bénin, le ministre du Tourisme et de la Culture a été instruit pour élaborer un cahier de charges fixant les conditions générales pour exercer l’activité de l’hôtellerie mobile au Bénin. Ceci, dans la perspective d’améliorer les infrastructures d’accueil dans le secteur ?