Conseil des ministres: L’Agence de développement de l’enseignement technique créée

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil des ministres: L’Agence de développement de l’enseignement technique créée


 

La tournée nationale dans les 77 communes avait donné l’occasion au président Patrice Talon de révéler un pan de ses ambitions pour l’enseignement technique. Il avait à l’occasion, annoncé la création de nombreux lycées techniques dont la vocation sera de former les jeunes en se basant sur les besoins de développement du pays dans maintes filières.
Mercredi 30 juin, le gouvernement en Conseil des ministres a décidé de donner vie à l’Agence de développement de l’enseignement technique (Adet). Cette agence est nécessitée par la mise en œuvre de la Stratégie nationale de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (Etfp). Elle aura pour objectifs de coordonner la réalisation des études, la mise en place d’infrastructures et des équipements de formation adéquats, de conduire l’élaboration des programmes de formation adaptés aux besoins du marché du travail, la formation des enseignants/formateurs de qualité et d’accompagner l’institutionnalisation d’une gouvernance du secteur de l’enseignement et la formation techniques et professionnels pouvant permettre d’assurer une formation de qualité aux jeunes béninois, garantissant ainsi leur employabilité. Elle aura aussi pour mission, la coordination, la mise en œuvre, la supervision et le suivi de l’ensemble des projets et programmes relatifs à cette stratégie nationale quelle que soit leur source de financement.
A ce titre, elle sera, entre autres, chargée selon le porte-parole du gouvernement, de planifier, programmer, réaliser des études, assurer la maîtrise d’ouvrage pour la mise en œuvre de la stratégie nationale, gérer ou superviser tous les travaux, opérations ou projets se rattachant directement ou indirectement à sa mission, assurer l’interface entre les partenaires techniques et financiers des différents programmes et les différents départements ministériels et participer à la mobilisation de financements auprès des partenaires techniques et financiers. On attend aussi de l’Adet de proposer et organiser la mise en œuvre des actions nécessaires à l’animation des partenariats avec toutes les parties prenantes dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie et faire l’analyse coût-efficacité des activités des projets et proposer des mécanismes pour une utilisation rationnelle des ressources.
Au regard des ambitions du gouvernement pour la promotion de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, le Conseil a marqué son accord pour faire de cette agence un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle sera placée sous la tutelle de la présidence de la République?
Recrutement de 662 aspirants pour la formation d’enseignants

LIRE AUSSI:  Organisation des législatives du 26 avril :La CENA sollicite l’accompagnement des acteurs politiques

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, il est prévu la construction et la réhabilitation d’une trentaine de lycées techniques agricoles d’ici à 2023. Ces établissements serviront notamment à former des exploitants agricoles de type nouveau. Pour leur fonctionnement optimal, il s’avère nécessaire de mettre à disposition sur la période, 2152 enseignants complémentaires toutes spécialités confondues. Le gouvernement a donc autorisé pour le compte de l’année 2021, le recrutement de 662 aspirants dont 517 de niveau Licence professionnelle en sciences agronomiques et 145 de niveau du Diplôme d’études agricoles tropicales, qui seront mis en formation pendant deux ans pour les uns, et trois ans pour les autres. Ceux d’entre eux qui auront réussi à l’examen final seront déployés comme élèves-professeurs adjoints ou élèves professeurs certifiés selon le cas? J.F.M.