Conseil extraordinaire des ministres: De fortes mesures pour triompher du coronavirus

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil extraordinaire des ministres: De fortes mesures pour triompher du coronavirus


En vue de prévenir tout drame sanitaire, le gouvernement réuni en Conseil extraordinaire des ministres ce mardi 17 mars, vient de prendre de fortes mesures. Leur intérêt réside en ce qu’elles se veulent d’application stricte. En somme, un tour de vis, en vue d’éviter la propagation de la pandémie du Covid-19 au Bénin.

LIRE AUSSI:  Recomposition politique au Bénin: Le Parti national Gbenondu opte pour le Bloc progressiste

Objet de toutes les craintes, la pandémie du coronavirus est également sujet de psychose et de panique. Partout, des mesures draconiennes sont prises dans le monde, allant de la fermeture des écoles aux restaurants, des fermetures des entreprises au confinement général, comme on l’a vu en Italie et récemment en France. Toutefois, bien que peu impacté, le Bénin n’est pas moins ouvert au monde, à travers ses frontières terrestres et aériennes. Aussi, se devait-il de prendre des mesures idoines pour se prémunir contre le mal. Prévenir valant mieux que guérir. Et en l’occurrence, ce mal peut être fatal si l’on ne prend des mesures de sûreté. S’appropriant ce principe de précaution, l’Exécutif béninois n’y est pas allé de main morte, sans céder à la peur panique : ni confinement, ni état de siège, ni fermeture des lieux publics. Mais alors, de fortes mesures pour juguler la propagation du mal.
Aussi, à la suite des huit mesures d’urgence prises par le gouvernement lors de son Conseil des ministres du 04 mars 2020, le président Patrice Talon et son équipe ont-ils pris le taureau par les cornes, afin de cerner une éventuelle propagation du coronavirus. C’est le but du Conseil des ministres qui s’est réuni, ce mardi 17 mars 2020, en session extraordinaire et s’est penché exclusivement sur la menace. Et le résultat est à la hauteur de toute attente en l’occurrence.
Sans devoir aller au confinement, vu que le mal est sous contrôle pour l’heure, le gouvernement béninois a, en outre, veillé à une mobilisation conséquente de ressources financières pour faire front, pris les mesures protectrices, de nature à éviter tout drame sanitaire subséquent au Covid-19. La prévention, étant la mesure la plus efficace, pour l’heure, contre ce mal qui soumet à rude épreuve les systèmes sanitaires les plus performants dans le monde.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Adrien Houngbédji rencontre le personnel parlementaire

Mesures fortes…

Obligation est désormais faite aux transporteurs en commun de doter leurs équipages ainsi que les passagers en masques appropriés ; les lieux publics tels les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements de même acabit, sont appelés à prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et les faire scrupuleusement observer par leurs clients et usagers, en sus d’une distance requise de sûreté d’au moins un mètre entre eux.

… et conscience individuelle

Aussi, les entrées et sorties aux frontières béninoises terrestres et aériennes sont-elles désormais frappées de restriction, par une minutie dans la délivrance des visas ; sont interdites, toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas de nécessité absolue. Il en est de même des événements et manifestations non essentiels à caractère sportif, culturel, religieux, politique et festif. Quant aux préparatifs du pèlerinage à la Mecque, ils sont suspendus conformément aux recommandations des autorités saoudiennes, alors que les familles sont appelées à différer les cérémonies funèbres …Il convient cependant de souligner que la portée des mesures pertinentes prises par le gouvernement dépend de la conscience individuelle et collective. Elle passe par l’observance scrupuleuse des mesures indiquées. Allant de l’auto-isolement en cas de nécessité, voire la sollicitation des services sanitaires habilités pour une mise en quarantaine, désormais systématique et obligatoire, et une prise en charge conséquente. Encore qu’il faut se réjouir de ce que certaines incidences financières de ces mesures sont prises en charge par le gouvernement pour les nationaux. Toutefois, les comportements à risque par la banalisation des vecteurs de transmission et de propagation du virus, doivent-ils être évités. C’est le seul gage pour triompher du coronavirus.

LIRE AUSSI:  Palmier à huile: Un plan de 10 milliards pour booster la filière