Conseil municipal de Parakou: Un 2e collectif budgétaire de 271 millions F Cfa

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil municipal de Parakou: Un 2e collectif budgétaire de 271 millions F Cfa


Le conseil municipal de Parakou a tenu, ce lundi 4 septembre, sa troisième session ordinaire. Sous la présidence du maire Charles Toko, plus de onze points étaient inscrits à l’ordre du jour, dont l’étude et le vote du deuxième collectif budgétaire, exercice 2017, de la mairie.

LIRE AUSSI:  Classement du Bénin par Transparency international : « Le défi n’est jamais fini d’être relevé », dixit Wilfried Houngbédji

Le conseil municipal de Parakou a à cœur la tenue régulière et à temps de ses sessions ordinaires, dans les conditions fixées par la loi. Au nombre de vingt-cinq, ses conseillers ont répondu présents, ce lundi 4 septembre, à la rencontre convoquée par le président du conseil municipal, le maire Charles Toko. La présente session a été focalisée sur l’étude et le vote du deuxième collectif budgétaire, exercice 2017, de la ville. Il a été justifié par la réalisation de quelques performances en matière de mobilisation des recettes propres, la notification complémentaire de certains fonds et la nécessité de réajuster certaines dépenses, a expliqué le maire.
Selon le premier adjoint au maire, Ibrahim Chabi Mama, ce collectif a permis au budget de connaître une augmentation de près de 271 millions de francs Cfa.
Quelque onze points étaient inscrits à l’ordre du jour de la session. Outre l’adoption du compte rendu de la session ordinaire du 15 juin dernier et du rapport d’activités du maire Charles Toko pour la période du 16 juin au 29 août dernier, les conseillers se sont penchés sur le voyage d’une délégation de la ville, du 9 au 17 septembre prochain à Orléans, en France. Ils ont également adopté le montant de la dette de la commune à titrisation au 31 juillet dernier, ainsi que certaines dépenses effectuées dans le cadre de la foire de l’indépendance, édition 2017.
« Les dettes proposées à titrisation au titre de cette toute première série, se rapportent à des questions essentiellement vitales pour la commune de Parakou », a indiqué Charles Toko. Dans un premier temps, explique-t-il, il s’agissait de régler la dette de la commune relative à l’acquisition du domaine qui abrite actuellement le parking de Kikparé du fait des intérêts bancaires. La seconde préoccupation a consisté en l’acquisition de matériels lourds pour la voirie, en vue d’accroître la capacité d’intervention de la ville et d’améliorer ses ressources locales.
Par ailleurs, les conseillers ont autorisé la réalisation d’une étude sur le baptême des carrefours, rues, places et infrastructures publics de la ville.

LIRE AUSSI:  Appel du ministre Aurélien Agbénonci aux populations : « Entre frères on peut s’asseoir et discuter… la violence n’a jamais payé »