Conseil national de l’Education: La révolution du secteur éducatif amorcée

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil national de l’Education: La révolution du secteur éducatif amorcée


La révolution du secteur éducatif est amorcée à travers la réforme du Conseil national de l’Education (Cne) dont le recrutement du secrétaire exécutif est lancé. Un pas de franchi dans la politique visant à donner un nouveau visage au secteur de l’éducation soumis aux aléas de la baisse de niveau des apprenants tant décriée par la population.

LIRE AUSSI:  Championnats du monde de natation en petit bassin 2018: Le Bénin au rendez-vous avec quatre nageurs

Le recrutement du nouveau secrétaire exécutif du Conseil national de l’Education (Cne) contribuera à révolutionner ce secteur tant décrié à cause de la baisse de niveau des apprenants. 

Le gouvernement, dans sa politique de réforme du secteur éducatif a mis en place le comité d’installation du Cne, organisme devant se charger de la mise en œuvre de la réforme du secteur de l’éducation. Du 1er au 15 octobre, les postulants au poste de secrétaire exécutif du Conseil national de l’éducation doivent se manifester. Ainsi en a décidé le comité d’installation du Cne présidé par le professeur agrégé des Facultés de droit, Noël A. Gbaguidi, à travers un communiqué d’appel à candidatures décrivant la fonction du secrétaire exécutif du Cne de la République du Bénin.
Selon l’article 49 du décret n°2018-395 du 29 août 2018 portant attributions, organisation et fonctionnement du Conseil national de l’Education, le secrétaire exécutif est recruté par appel à candidatures. Il coordonne les activités du Secrétariat exécutif du Conseil et assure le secrétariat des sessions de l’Assemblée plénière et des réunions du bureau exécutif auxquelles il assiste avec voix consultative. Le postulant devra être titulaire d’un Master ou équivalent au moins dans le domaine du management des services de l’éducation, des services publics ou autres. Il doit disposer d’une bonne connaissance du secteur éducatif au Bénin et ailleurs dans le monde. D’autres compétences comme la maîtrise de l’anglais, du français ainsi que des savoir-faire tels que la maîtrise des techniques de l’information et de la communication, la gestion administrative et financière, la rédaction de documents administratifs, l’élaboration de documents de planification opérationnelle… sont nécessaires, selon le communiqué du président du Comité d’installation du Cne.
Divers profils sont exigés pour siéger au sein du Cne dans chacun des ordres de l’éducation mentionnés dans le communiqué ; ce qui est le signe de la volonté affichée du gouvernement de réformer le secteur de l’éducation, pour une nouvelle génération d’élèves et d’enseignants au Bénin.

LIRE AUSSI:  Débordement prochain du fleuve Ouémé: L’Anpc sensibilise déjà les populations sur les risques d’inondation