Conseil national du parti Moele-Bénin: Jacques Ayadji et le bureau politique sonnent la remobilisation

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil national du parti Moele-Bénin: Jacques Ayadji et le bureau politique sonnent la remobilisation

Moele Benin

Alors que la vie de Moele-Bénin est agitée, depuis quelques semaines, par des départs successifs de militants y compris ceux de certains cadres laissant vacants leurs postes de responsabilité, le président du parti Jacques Ayadji et le bureau politique ont donné, samedi 24 juillet dernier à Azovè, la preuve que leur famille politique poursuit sa marche. C’est à travers l’organisation du troisième conseil national du parti.

LIRE AUSSI:  Bitumage de la route Savè-Oké-Owo : les populations reconnaissantes à Patrice Talon (Jacques Ayadji rassure de l’engagement de Talon à poursuivre ses actions)

Pour sa rencontre statutaire annuelle c’est, à Azovè, dans la commune
d’Aplahoué, que les militants, sympathisants et amis du parti Moele-Bénin se sont retrouvés. La ville d’Azovè, important pôle d’activités économiques, s’était muée le temps du conseil en quartier général de Moele-Bénin dont les soutiens ont majoritairement arboré des tee-shirts à son effigie. Sur des pancartes, se lisaient des messages tels que « 2023, c’est maintenant», « Unis, rien ne vous résistera », « L’émancipation du Bénin, c’est de ça qu’il s’agit ».
Conformément aux textes régissant Moele-Bénin, son conseil national se penche sur le bilan annuel des activités des organes. Mais en plus de cela, il a été question à Azovè de doter l’école du parti de son programme de renforcement de capacités des responsables à divers niveaux pour le compte de cette année. S’en sont suivies l’étude de l’avant-projet d’amendement des textes fondamentaux et la préparation des élections législatives de 2023.
Relativement à la crise qui secoue Moele-Bénin, les militants ont eu droit à un compte rendu des démissions enregistrées. Les décisions de suspension et d’exclusion prises à l’encontre de certains militants n’ont pas été omises. Egalement, les assises ont procédé au remplacement des responsables démissionnaires. Entre autres, Juste Agnoro est élu nouveau secrétaire général du Moele-Bénin. En faveur du gouvernement et du chef de l’Etat, ce nouveau conseil a renouvelé le soutien du parti. Les réformes et actions entreprises pour la mobilisation des fonds, la construction des infrastructures et la mise en œuvre des programmes d’ordre social sont saluées par ce parti qui s’est impliqué dans la réélection du chef de l’Etat.

LIRE AUSSI:  Incivisme des gros porteurs sur l’axe Pahou-Tori: Jacques Ayadji lance un ultime avertissement

Victoire sur « les turbulences »

La forte mobilisation à ce troisième conseil consécutif tenu, après les deux précédentes éditions organisées à Sèmè-Kpodji en 2019 et à Cotonou en 2020, a été perçue comme une victoire sur « les turbulences » qui agitent le parti. Les membres du bureau politique, les délégués et les vice-délégués restés fidèles au parti ont tous répondu à l’appel. Au nom du comité, Léontine Michaï soutient : « Tant que les jeunes et les femmes seraient débout, Moele-Bénin continuera d’exister ». Pour le président du parti, « Moele-Bénin sort grandi, édifié et mûri des soubresauts de ces dernières semaines ». Jacques Ayadji, le président du parti, note que c’est une « parenthèse ouverte par des camarades qui n’ont pas pu rentrer dans la vision et l’approche du parti ». « Les dissonances constatées et gérées avec un esprit de responsabilité doivent nous conforter dans notre marche loyale aux côtés du chef de l’Etat », conseille-t-il à ses militants.
Il faut retenir que le pari de l’organisation de ce nouveau conseil a été salué par plusieurs partis politiques et anciens ministres. L’Union progressiste (Up), le Bloc républicain et le Parti du Renouveau démocratique (Prd) sont les formations politiques venues soutenir Jacques Ayadji et les siens. On a noté aussi la présence des anciens ministre Armand Zinzindohoué et Sylvain Adékpédjou Akindès.