Conseil national ordinaire à Abomey: Le parti de Azannaï se déclare désormais de l’opposition

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseil national ordinaire à Abomey: Le parti de Azannaï se déclare désormais de l’opposition


C’est désormais clair, la parti Restaurer l’espoir (Re) de l’ancien ministre Candide Azannaï est officiellement dans l’opposition. C’est la principale décision du conclave du parti ce samedi 7 octobre à Abomey. 

Nombreux sont ceux qui se demandaient les raisons de la tenue du Conseil national du parti Restaurer l’espoir. Désormais, plus aucun doute ne subsiste. Le parti Restaurer l’espoir quitte la mouvance présidentielle et s’installe dans l’opposition. 

C’est dans une ambiance festive que s’est déroulée cette rencontre du parti de l’ancien ministre. Grande mobilisation des militants et militantes, accueil triomphal réservé à leur leader, Candide Azannaï. Hymne national en Fon et slogans vantant sa  bravoure.  Commencé en fanfare, cette rencontre statutaire du parti a pris la décision, en définitive, de s’inscrire en opposition au régime actuel.

Deux grandes décisions ont été prises après examen des rapports des deux commissions d’experts du parti instruits par le troisième congrès ordinaire à se prononcer sur l’impact des actions du régime actuel et sur la qualité des relations du parti avec  lui jusqu’au 27 mars dernier.  Ces décisions ont été annoncées par le député Guy Mitokpè, secrétaire général du parti et applaudies par les 120 délégués du parti présents à ce Conseil.

LIRE AUSSI:  Restitution de 26 œuvres culturelles du Bénin par la France : Patrice Talon à l’Elysée ce jour

La seconde décision est relative à l’exclusion de l’honorable Patrice Nobimè Agbodranfo, député du parti. Il est officiellement exclu du parti Restaurer l’espoir pour s’être mis en marge de la ligne idéologique de son parti. 

C’est désormais clair, la parti Restaurer l’espoir (Re) de l’ancien ministre Candide Azannaï est officiellement dans l’opposition. C’est la principale décision du conclave du parti ce samedi 7 octobre à Abomey. 

Nombreux sont ceux qui se demandaient les raisons de la tenue du Conseil national du parti Restaurer l’espoir. Désormais, plus aucun doute ne subsiste. Le parti Restaurer l’espoir quitte la mouvance présidentielle et s’installe dans l’opposition. 

C’est dans une ambiance festive que s’est déroulée cette rencontre du parti de l’ancien ministre. Grande mobilisation des militants et militantes, accueil triomphal réservé à leur leader, Candide Azannaï. Hymne national en Fon et slogans vantant sa  bravoure.  Commencé en fanfare, cette rencontre statutaire du parti a pris la décision, en définitive, de s’inscrire en opposition au régime actuel.

Deux grandes décisions ont été prises après examen des rapports des deux commissions d’experts du parti instruits par le troisième congrès ordinaire à se prononcer sur l’impact des actions du régime actuel et sur la qualité des relations du parti avec  lui jusqu’au 27 mars dernier.  Ces décisions ont été annoncées par le député Guy Mitokpè, secrétaire général du parti et applaudies par les 120 délégués du parti présents à ce Conseil.

LIRE AUSSI:  33e session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine : Présence remarquable du ministre Agbénonci en Mauritanie

La seconde décision est relative à l’exclusion de l’honorable Patrice Nobimè Agbodranfo, député du parti. Il est officiellement exclu du parti Restaurer l’espoir pour s’être mis en marge de la ligne idéologique de son parti.