Conseils @visés – La colère : une émotion qui assure notre survie

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Conseils @visés – La colère : une émotion qui assure notre survie

Hermann DEGLA, Docteur en neurosciences appliquées et psychologue

Et pourtant, Hermann Dègla, Docteur en neurosciences appliquées nous apprend qu’elle est plutôt un mécanisme émotionnel humain qui permet d’assurer notre survie. « La colère n’est pas mauvaise en soi. C’est la façon dont la majorité des gens orientent la colère qui en fait une bête noire », argumente-t-il.

1- Scientifiquement, qu’est-ce que la colère?

La colère, scientifiquement est une émotion, qui fait partie du groupe des émotions dites archaïques. En fait, la colère permet d’assurer notre survie. Lorsque je vais me retrouver en face d’une situation dangereuse, c’est la peur et la colère qui vont me permettre de mobiliser l’adrénaline, l’énergie nécessaire pour pouvoir donner une réponse adéquate à la situation : soit fuir devant le danger ou me livrer au combat. Nous voyons bien que la colère déclenche un mécanisme qui nous permet de nous protéger.

2- Doit-on utiliser la colère toutes les fois que nous nous sentons menacés ?

Q : Est-ce que vous avez le droit de vous mettre en colère ?
R : OUI. Parce que la colère vient du fait que « l’autre a froissé l’une de mes normes de vie ou me semble-t-il que l’autre a froissé l’une de mes normes de vie ». Ce qui n’est pas toujours vrai. Après étude approfondie, on peut constater que l’expression agressive de la colère prend sa racine dans l’égo qui n’est rien d’autre que la dignité des nuls. L’orgueil c’est ce qui reste quand je n’ai pas développé cette capacité à écouter l’autre dans sa différence, à trouver un terrain d’entente ou à chercher un compromis.
On comprend bien que le problème de la colère n’est pas la colère elle-même, mais c’est la façon dont elle s’exprime qui compte.

LIRE AUSSI:  Affrontement entre populations de Baréi et de Dangoussar à Djougou: Deux morts, des blessés graves et des maisons incendiées

3- Que peut-on construire de positif sur la base de la colère ?

On peut construire beaucoup de bonnes choses. Déjà des relations saines et équilibrées lorsqu’elles ne s’expriment pas avec agressivité. L’autre comprendra de façon claire ce qu’on lui reproche. Il mettra la remarque en application et là toutes les deux parties sont quittes sans impact négatif sur la santé.
Mais lorsqu’elle s’exprime avec agressivité, elle génère : ressentiment, revanche, remord chez les deux parties et déconnecte les capacités de raisonnement ; ce qui empêche de réfléchir et de prendre de bonnes décisions.

4- Que détruit la colère en nous et autour de nous?

La colère exprimée avec agressivité fait beaucoup de dégâts :
• Elle nous déconnecte de notre capacité à réfléchir ;
• Elle fragilise nos défenses immunitaires, lorsque vous avez 5 mn de colère, vos défenses immunitaires sont réduites au néant pendant 5 h de temps.
• Elle vous empoisonne littéralement à travers la production massive du cortisol qui stocke les graisses. Vous aurez alors tendance à prendre du poids et un impact violent sur votre système cardio-vasculaire.
• A travers la colère, vous allez davantage favoriser un mode de fonctionnement colérique parce que la colère va être davantage nourrie et devenir répétitive. Moralité, vous aurez une séparation en termes de relation avec votre environnement. Ce qui finira par aboutir à un problème d’estime de soi, d’amour de soi et de confiance en soi. Vous finirez par ne plus vous aimer. Vous allez vous détester car vous n’aurez plus le sentiment de pouvoir faire les choses. Préparez-vous à avoir de gros problèmes sur votre santé et sur votre vie en règle générale.

LIRE AUSSI:  Poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinat et vol à main armée :Les meurtriers de l’ancien maire de Toffo Josué Sossou rattrapés et châtiés (8e dossier)

5- Est-il biologiquement possible pour un homme d’exister sans colère ?

On ne peut pas vivre sans colère car la colère vient du fait que l’autre a froissé l’une de mes normes de vie. Vous aurez toujours dans la vie des gens qui vont vous froisser. Ce qui est important c’est de prendre son calme. Mieux réfléchir pour voir comment le faire savoir à l’autre de façon calme. Mais lorsque vous êtes dans l’agressivité verbale ou autre, l’autre aurait intérêt à l’entendre mais ne l’entendra pas.
Vous avez le droit de vous mettre en colère. Lorsque vous vous mettez en colère faites : STOP (Se Taire et Observer Patiemment). Lorsque vous faites ça, vous permettez au cerveau de reconnecter les capacités de réflexion, ce qui vous aidera à mieux exprimer votre colère.
Biologiquement ce mécanisme de défense est inscrit dans notre ADN. Impossible de s’en défaire mais possible d’apprendre à bien l’orienter.

 

LIRE AUSSI:  Coopération décentralisée entre le Bénin et l’Allemagne:Un changement dans la gouvernance entre ANAP et FREUNDE BENINS

La rubrique Conseils @visés se propose d’aller à la rencontre d’experts sur des questions liées au développement personnel appliqué à tous les domaines de la vie.

Rubrique proposée et animée par Lhys DEGLA