Construction de l’Académie francophone de tennis à Avlékété : les autorités présentent le site aux architectes

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction de l’Académie francophone de tennis à Avlékété : les autorités présentent le site aux architectes

Autorités sportives et architectes sur le site

Une délégation composée des autorités béninoises et des architectes a effectué, mardi 28 septembre dernier, une descente sur le site de la construction de l’Académie francophone de Tennis à Avlékété, dans la commune de Ouidah. Cette visite marque une étape importante dans le chronogramme de réalisation de cette infrastructure.

LIRE AUSSI:  Construction du village de vacances d’Avlékété: Le projet entre dans sa phase de réalisation

Fruit de la coopération entre l’Organisation internationale de la Francophonie, la Fédération française de Tennis, l’Association des Fédérations francophones de Tennis, le gouvernement béninois et la Fédération béninoise de Tennis, l’Académie francophone de Tennis à Avlékété, commune de Ouidah sera une réalité dans les prochains mois. C’est dans cette perspective qu’une délégation composée des autorités et des architectes s’est rendue avec les membres du comité de suivi sur le site où sera érigée l’infrastructure. Oswald Homéky, ministre des Sports, Jean-Claude Talon, président de la Fédération béninoise de Tennis (Fbt), Bernardin Codjo Agossou, secrétaire général de la Fbt ; Edmond Toli, directeur général de l’Agence nationale de promotion des Patrimoines et de Développement du Tourisme (Anpt), sont allés présenter le site aux architectes Thierry Deschaumes du Cabinet français A26 et Serge Walckhoff.
Cette descente témoigne de la détermination des pouvoirs publics de réaliser le projet « Ensemble, Osons l’avenir du tennis sur terre battue» dont l’objectif est de combler le fossé entre les tennismen africains et ceux des autres continents, selon le président de la Fbt, Jean-Claude Talon. Il se dit engagé avec son comité exécutif pour la construction de cette académie, différée de quelques mois à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. C’est le lieu pour l’architecte Thierry Deschaumes du cabinet A26, de saluer la volonté du Bénin de se doter de ce joyau. Celui qui a œuvré aux côtés de la Fédération française de Tennis avec Didier Girardet à la réalisation des projets architecturaux majeurs et au rayonnement du stade Roland-Garros pense que c’est un projet ambitieux. « Le projet de cette Académie est impressionnant d’autant plus qu’il s’agit d’un programme très ambitieux pour l’avenir dans un lieu magnifique, entre mer et lagune ». Il se réjouit de cette étape qui marque le lancement opérationnel du projet. Serge Walkhoff, architecte impliqué dans la démarche, s’engage à jouer sa partition pour la réussite du projet qui va contribuer à la participation des tennismen des pays francophones au plus grand tournoi de tennis sur terre battue, le prestigieux Roland-Garros. Rappelons que c’est en mai 2018 que le Bénin a décroché la construction de cette académie de haut standing qui sera ouverte aux jeunes champions de 27 pays francophones. Elle sera constituée de 20 courts de tennis en terre battue labélisés Roland-Garros, des salles de cours, 50 chambres individuelles, des parcours sportifs, une piscine, une salle de fitness, une salle de soins, un restaurant, un self, une boutique et un club house.

LIRE AUSSI:  11e Marathon salésien de Parakou: Les athlètes ghanéens en terrain conquis