Construction de l’Académie francophone de Tennis : le pas décisif avant la réalisation du projet franchi

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction de l’Académie francophone de Tennis : le pas décisif avant la réalisation du projet franchi

Construction de l'académie francophone de tennis

Une délégation du cabinet A 26, architecte de Roland Garros, conduite par son directeur de développement Michael Barabé et Jean-Claude Talon, président de la Fédération béninoise de Tennis, a échangé avec Oswald Homéky, ministre des Sports et son collègue du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato à Cotonou, vendredi 5 novembre dernier. Au cours de cette rencontre qui marque une étape importante avant la réalisation de l’Académie francophone de Tennis, la vision et l’offre de collaboration imaginée par le cabinet et son partenaire béninois ont été présentées.

LIRE AUSSI:  Championnat d'Afrique universitaire de Badminton: Les badistes béninois décrochent deux médailles de bronze

La rencontre entre Michael Barabé, directeur du développement du cabinet A 26, architecte de Roland Garros, Jean-Claude Talon, président de la Fédération béninoise de Tennis, l’architecte béninois Serge Walckhoff, Oswald Homéky, ministre des Sports et son collègue du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, marque une étape importante avant la construction de l’Académie francophone de Tennis à Avlékété dans la commune de Ouidah. Pour Oswald Homéky, ministre des Sports, c’est un pas de géant qui vient d’être posé avant la réalisation de cette infrastructure moderne. « Nous nous sommes entourés de grandes expertises car nous avons souhaité que cette infrastructure soit unique et exceptionnelle sur la Route des Pêches », a-t-il indiqué. Le gouvernement taille beaucoup d’importance à cette académie dont les courts seront labellisés Roland Garros, selon le ministre Oswald Homéky. Jean-Claude Talon, président de la Fédération béninoise de Tennis, est fier de porter ce projet dont les contours au plan technique ont été validés lors de cette rencontre. Pour lui, cette séance a été appréciée par les ministres prêts à conduire le projet jusqu’à la construction de cette académie dédiée aux jeunes de la Francophonie. Par ses performances et à travers l’organisation des compétitions internationales, la Fédération béninoise de Tennis participe à la dynamique de développement du sport de haut niveau et à la promotion des activités sportives à la base, selon Bernardin Codjo, secrétaire général de la Fbt, qui annonce la présence du Bénin sur plusieurs compétitions continentales dans les prochains mois. Heureux de travailler sur ce projet avec les autorités béninoises, Michael Barabé, directeur général d’A26 Sports, a salué l’enthousiasme avec lequel Oswald Homéky, ministre des Sports et son collègue du Cadre de vie et du Développement durable ont accueilli la présentation de la vision et l’offre de collaboration imaginée par le cabinet d’architecture A 26 et son partenaire béninois. « Nous avons présenté nos premières intentions autour de ce projet et sa capacité à rassembler l’ensemble des tennismen francophones », a-t-il déclaré. Satisfait des échanges avec les ministres, il pense que cette étape illustre l’avancée de ce projet. Abondant dans le même sens, l’architecte béninois Serge Walckhoff se dit ravi des échanges avec les ministres avant la mise en œuvre de cet ambitieux projet. «Ce qui reste, c’est la réalisation de cette belle infrastructure respectueuse de l’environnement et de la nature», a-t-il confié. Pour lui, à l’instar des autres projets déployés dans le cadre du programme d’aménagement de la «Route des Pêches», l’Académie francophone de Tennis va non seulement participer au rayonnement du Bénin mais aussi à la préservation de l’environnement.

LIRE AUSSI:  Phase aller de la Super Ligue Pro: Les Buffles terminent leader, Hodio à la traîne