Construction de logements sociaux à Ouèdo: La viabilisation primaire du site lancée

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction de logements sociaux à Ouèdo: La viabilisation primaire du site lancée


Les travaux de viabilisation primaire du site de construction des logements sociaux de Ouèdo, dans la commune d’Abomey-Calavi, sont lancés, ce lundi 24 décembre, en présence des autorités administratives, des responsables d’entreprises attributaires des travaux et des têtes couronnées de la localité. C’est parti pour 12 mois pour donner corps à la construction des logements sociaux, projet phare du Pag, qui entre ainsi dans la phase de concrétisation au bonheur des populations.

LIRE AUSSI:  Recrutement d’agents de bureau de vote à la CENA: Toujours de longues files d’attente à quelques heures de la clôture

La viabilisation primaire du site de construction des logements sociaux de Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi a débuté. Trois entreprises ont à charge ces travaux répartis en quatre lots. Le lot 1 concerne l’aménagement et le bitumage des voies, le lot 2 est relatif à l’électrification par un bouclage en basse et hausse tensions de tout le domaine devant abriter les logements sociaux économiques et le lot 3 vise l’alimentation en eau potable et le lot 4 porte sur la connexion en fibre optique du site. Ces travaux doivent être exécutés en douze mois.
Les entreprises attributaires des différents lots se sont engagées, lors de la cérémonie de lancement des travaux de viabilisation du site de construction des logements sociaux lundi dernier, devant sages et notables, ainsi que les populations et les autorités à divers niveaux. Le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada, a exprimé sa gratitude au gouvernement pour les dispositions prises dans le cadre des travaux. Le préfet du département de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, pour sa part, a indiqué que ce jour restera indélébile dans les annales de la commune d’Abomey-Calavi. Il a confié que, méthodiquement et résolument, le chef de l’Etat Patrice Talon positionne le Bénin dans le concert des grandes nations africaines. « Le Bénin se révèle au monde entier, n’en déplaise aux personnes en panne d’arguments et en mal de popularité », lâche-t-il. Jean-Claude Codjia souligne que le Programme d’actions du gouvernement (Pag) a conçu ce projet phare de construction de logements sociaux économiques, pour répondre au besoin important des populations à un logement décent, à un coût compétitif, accessible aux bourses modernes. La machine du développement est irréversiblement en marche et il ne reste qu’à la suivre, à son dire.
Des 20 mille logements sociaux prévus par le Pag sur le plan national, Ouèdo bénéficie de 10.849 pour un coût global de 20.411.259.831 francs Cfa à l’exception du lot 4 entièrement financé par le budget national. Ces logements sociaux, selon le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Tonato, contribueront à concrétiser le rêve des Béninois. « Chaque Béninois rêve légitimement d’avoir un toit, quelle que soit sa classe sociale ou sa catégorie socio- professionnelle », souligne le ministre. Pour relever cet important défi, plusieurs programmes immobiliers ont été initiés depuis des décennies et ayant qui ont englouti d’importantes ressources financières publiques, mais les besoins n’ont jamais été pleinement satisfaits par les programmes, tant publics que privés, demeurés relativement limités avec des taux d’exécution physique très faibles et des produits de mauvaises qualités, d’après les explications du ministre du Cadre de vie et du Développement durable. Toutefois, le gouvernement est déterminé à réaliser convenablement ce rêve si cher, fait-il constater. Si seulement 2180 logements sociaux ont été construits et achevés de 1960 à nos jours, toutes opérations confondues, les résultats obtenus sont mitigés tandis que les demandes sont ascendantes, à en croire José Tonato. Il se réjouit des travaux de viabilisation en bonne et due forme et selon les règles de l’art, une première fois au Bénin, qui précèdent les travaux de construction qui eux démarreront bientôt. Selon le ministre, le gouvernement est convaincu que l’accès à un logement décent fait partie intégrante des besoins fondamentaux de l’homme. C’est pourquoi son programme immobilier est bâti autour d’un modèle novateur qui allège substantiellement les conditions d’accès aux logements. Il sécurise aussi bien l’acquéreur que le promoteur du point de vue des risques des ressources financières engagées. A terme, Abomey-Calavi sera une véritable éco-cité, une graine mise en terre pour engendrer la ville durable et intelligente que le gouvernement ambitionne pour les villes béninoises en adéquation avec les Odd 11 à l’horizon 2030.

LIRE AUSSI:  Forum bilan de la décentralisation au Bénin: Evaluer les acquis et insuffisances pour améliorer les pratiques