Construction du pont de Djidjozoun: Finies les noyades de masse!

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction du pont de Djidjozoun: Finies les noyades de masse!

Pont Djidjozoun

La réalisation d’un ouvrage de franchissement en matériaux définitifs sur le lac Ahémé est plus qu’un soulagement pour les populations et le conseil communal de Bopa qui n’ont fait qu’assister impuissants à des pertes en vie humaine dues aux cas répétés de noyade pendant la crue. Le maire Abel Djossou se frotte les mains tout en saluant le pragmatisme du gouvernement qui a mis les moyens à disposition pour la construction de ce pont à Djidjozoun.

LIRE AUSSI:  Kandi: Un pont au centre-ville en passe de céder sur la voie


A Djidjozoun dans la commune de Bopa s’érige désormais un pont digne du nom pour permettre la circulation sécurisée des populations sur le lac Ahémé. Cet ouvrage construit par le gouvernement est de 80 mètres de portée avec un tablier à double voie, d’une largeur de 3,5 mètres chacune. Il est doté en sus, de deux trottoirs de 2 mètres de largeur, soit une largeur totale de tablier de 11 mètres.
Bien avant la construction du pont, plusieurs cas de noyade étaient enregistrés, notamment durant les périodes de crue car, l’ancien bâti en matériaux précaires, était chaque fois inondé quand il y a pluie. Le maire de Bopa, Abel Djossou, se rappelle encore le dernier drame survenu sur ces eaux, et qui a jeté tout le pays dans l’émoi. « C’est avec des bois que la population a fait fabriquer ce pont. Et puis, les gens passaient par le lac avec des barques motorisées qui sont souvent surchargées. Ils ne prennent pas le temps de bien contrôler tous ceux qui doivent rester dedans, et la barque chavire. Il y a souvent beaucoup de noyades. Le 5 août 2020, il y a une barque qui avait pris beaucoup de passagers et des vivres. En voulant traverser le lac, il a chaviré. Il y avait eu 14 morts », regrette-t-il. Au lendemain de cet incident, une équipe gouvernementale s’est portée sur les lieux. « On leur a expliqué que c’est suite à l’inondation de ce pont que les gens ont commencé par prendre beaucoup de passagers et que c’est ça qui avait causé ce drame. Le gouvernement a alors décidé de vite réaliser cet ouvrage de franchissement, et bientôt (en août) il sera livré à la population», se réjouit la première autorité de la ville de Bopa. L’infrastructure elle-même est déjà achevée. Il ne reste qu’à boucler les travaux confortatifs pour l’ouvrir au public. Mais fatigués des drames sur les eaux du lac, piétons et motocyclistes n’ont pas attendu la livraison de l’ouvrage avant de commencer par l’emprunter.

LIRE AUSSI:  Visite dans les instances faîtières de la presse: Le ministre Rafiatou Monrou appuie la Maison des médias

Raccourci

Au-delà du problème qu’il résout à Bopa sur le lac Ahémé, le pont de Djidjozoun profite également aux populations des communes voisines qui peuvent désormais rallier Cotonou et plusieurs autres villes du pays, en parcourant moins de distance qu’auparavant. « C’est pour le bonheur des populations de Bopa, d’Allada et pourquoi pas d’Abomey, parce que les gens prennent par là pour aller dans l’Atlantique, dans le Zou, etc. De Bopa, si vous prenez par ce pont, en moins d’une heure, vous êtes à Cotonou. Vous voyez que c’est un grand raccourci pour la population de Bopa et environs. Donc aujourd’hui, la population est soulagée », assure le maire Abel Djossou. Mais il n’y a pas que la population qui soit comblée. Le conseil communal l’est aussi, car les plaintes dues aux cas de noyade sont désormais conjuguées au passé.
L’autre avantage de ce pont que souligne le maire, c’est que désormais sa commune est désenclavée. Et lorsque les voies Bopa-Djidjozoun-Allada, Bopa-Djidjozoun-Lalo et Bopa-Tozounmin-Dogbo seront bitumées, Bopa sera l’une des villes carrefours du pays, garantit Abel Djossou. La construction de ces routes constitue donc sa doléance à l’endroit du gouvernement.

LIRE AUSSI:  Forum sur la coopération économique entre le Bénin et Yunnan (Chine): Les opportunités d’investissement passées au peigne fin