Construction du pont de Tovègbamey: Talon rehausse l’image de la vallée de l’Ouémé

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction du pont de Tovègbamey: Talon rehausse l’image de la vallée de l’Ouémé


Lancé en avril 2017 par le ministre en charge des Infrastructures, Hervé Hêhomey, le pont de Tovègbamey dans la commune d’Adjohoun est ouvert à la circulation depuis quelques jours. Cette infrastructure ainsi que la double voie conduisant jusqu’à Missérété ont coûté la somme de
6 518 315 412 francs Cfa pour non seulement faciliter le déplacement des personnes et des biens mais aussi valoriser les communes de la vallée de l’Ouémé.

LIRE AUSSI:  Reçue en audience par le président de la République: Louise Mushikiwabo présente le Bénin comme « un Etat-membre modèle »

Construit en 24 mois, le pont de Tovègbamey fait la fierté de la vallée de l’Ouémé depuis une dizaine de jours. Ouvert à la circulation, cet ouvrage de franchissement facilite le déplacement des personnes et le transport des biens dans cette localité. De type pont en béton armé de 60 mètres linéaires de portée répartie sur 3 travées de 20 m chacune, cette infrastructure moderne est composée de onze poutres de 20 m préfabriquées en béton armé. « C’est une infrastructure moderne qui vient rehausser notre localité», apprécie Luc Nougbo, natif de Tovègbamey. Il remercie le président de la République Patrice Talon d’avoir pensé aux populations de l’Ouémé et environs en construisant ce joyau qui rend le trafic fluide et dynamique. Il pense qu’ainsi, les accidents graves sur ce tronçon sont désormais conjugués au passé.
« Finis les accidents répétés ici à Tovègbamey », poursuit-il. Cette voie apparait pour lui, comme un symbole de la relance des activités économiques dans la commune d’Adjohoun. A l’en croire, depuis l’ouverture de cette voie, les agriculteurs de la localité écoulent facilement leurs produits vivriers. « Le trafic est devenu régulier et nous vendons facilement nos produits », confie-t-il. Comme lui, plusieurs usagers de cette route se réjouissent de la réalisation de cette infrastructure qui dessert le département de l’Ouémé et celui du Zou. « Nos clients peuvent venir facilement des autres communes comme Ouinhi, Porto-Novo et autres sans avoir peur », renchérit Céline Dansou, vendeuse de maïs le long du tronçon Bonou-Adjohoun.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19: Comment l’Exécutif serre la vis

Pour Marcellin Bayi, chef service Affaires générales de la mairie de Bonou, la concrétisation de ce projet valorise toutes les communes de la vallée et favorisera l’éclosion des activités économiques dans cette région Il est heureux de voir son rêve devenir réalité après des années de promesses non tenues par les gouvernements passés. Christelle Da Gnanbonon, natif d’Adjohoun, félicite, quant à elle, le président de la République Patrice Talon pour toutes les initiatives d’infrastructures routières dans le pays en général et dans le département de l’Ouémé en particulier. Signalons que les travaux de construction du pont de Tovègbamey ont été lancés le 20 avril 2017 par le ministre en charge des Infrastructures Hervé Hêhomey pour un montant de 6 518 315 412 francs Cfa.