Construction d’un pont moderne de franchissement à Djidjozoun: Une promesse gouvernementale enfin tenue

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Construction d’un pont moderne de franchissement à Djidjozoun: Une promesse gouvernementale enfin tenue

Pont Djidjozoun

A Djidjozoun, dans la commune de Bopa, se dresse désormais un ouvrage d’art de 80 m de portée avec chaussée à double voie et deux trottoirs pour permettre le franchissement du lac Ahémé. La traversée de ce plan d’eau avait été fatale à plusieurs citoyens des départements du Mono, du Couffo et de l’Atlantique.

LIRE AUSSI:  Accident de la circulation dans la dépression de Sè: Un mort et une moto calcinée


Il est enfin là, majestueusement érigé à Djidjozoun, le pont de franchissement du lac Ahémé. L’ouvrage d’art longtemps promis par les gouvernements successifs aux communautés riveraines est devenu une réalité. Il pourra être ouvert à la circulation en août prochain. Il s’agit d’un chef-d’œuvre de 80 m de portée avec un tablier à double voie, d’une largeur de 3,5 m chacune et de deux trottoirs de 2 m de largeur, soit une largeur totale de tablier avoisinant 11m. Entre autres composantes de l’ouvrage, on note des prédalles en béton armé posées sur des poutres. Celles-ci sont reliées entre elles par des entretoises fixées sur des chevêtres reposant, à leur tour, sur des pieux métalliques par l’intermédiaire des poteaux en acier. Des travaux relatifs à la construction du pont, il ne reste que le volet confortatif : mettre les péri-maçonnées et de l’enrobé sur le pont. « Nous sommes à un taux de 95 % d’avancement des travaux », a indiqué, jeudi 17 juin dernier, Wilfried Mèhou Loko, représentant de l’entreprise en charge des travaux qui projette la livraison de l’ouvrage pour mi-août prochain.
Le préfet du Mono, Bienvenu Milohin, effectuait une visite du chantier en compagnie du maire de Bopa, Abel Djossou.

LIRE AUSSI:  17e assemblée générale des Centrales d’achat de médicaments d’Afrique :Le Bénin préside l’ACAME pour l’exercice 2015, la Tunisie pour 2016

Permettre une circulation sécurisée

La mise en service de cette infrastructure va permettre une circulation sécurisée des biens et des populations des départements du Mono, du Couffo et de l’Atlantique. En effet, le franchissement du lac Ahémé en empruntant une barque ou le pont en matériaux précaires, initiative communautaire, a été souvent une option périlleuse pour les usagers qui n’avaient pas d’autres choix, surtout pendant la grande saison pluvieuse. Plusieurs personnes y ont déjà laissé leurs vies. Le bilan du dernier naufrage survenu, lundi 5 août 2019, fait état de quatorze personnes décédées. Le pont de Djidjozoun relie notamment Bopa, une commune du département du Mono, à Allada dans l’Atlantique à partir du village Lon-Agonmè.