Contribution au rayonnement de l’Institut français: L’ambassade de France honore Sylvain Flanda

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Contribution au rayonnement de l’Institut français: L’ambassade de France honore Sylvain Flanda

Marc Vizir_Sylvain Flanda

Agent de l’Institut français, Sylvain Flanda se voit honoré par l’ambassade de France à son départ à la retraite. Sa contribution au rayonnement de cet établissement dédié à la promotion du dialogue des cultures et des échanges artistiques entre la France et le Bénin, pendant 24 ans, lui vaut ce mérite.

LIRE AUSSI:  Open stage concert: Retour sur scène de Erick Krystal aux côtés de plusieurs artistes demain

Sylvain Flanda laisse pour l’Institut français du Bénin le souvenir d’un agent modèle dont les nouvelles générations de travailleurs devront s’inspirer pour les valeurs humaines et professionnelles qu’il a incarnées pendant ses 24 années de service. Pour Marc Vizir, ambassadeur de France au Bénin, l’ambassade s’honore de lui décerner la médaille d’honneur du travail, une distinction qu’il juge pleine de symbole. « Elle récompense certes votre ancienneté mais surtout la grande qualité des services que vous avez rendus à notre établissement dédié à la promotion du dialogue des cultures et des échanges artistiques entre la France et le Bénin. Pendant ces 24 années, vous avez fait montre d’un dévouement et d’un professionnalisme sans faille, au service de la France, au Bénin. De vous, vos collègues retiennent l’image d’un homme courtois, loyal, toujours à l’écoute, dont la sagesse inspirait et accompagnait chacun », a témoigné l’ambassadeur à l’endroit de l’intéressé, le 3 mars dernier, à l’occasion de la remise de la médaille d’honneur du travail consacrant son parcours au sein du Centre culturel français du Bénin devenu Institut français du Bénin.
Sylvain Flanda demeure, à en croire Marc Vizy, une figure de cet établissement qu’il a marqué et restera le témoin privilégié de sa trajectoire, de la fin des années 90, date de son recrutement aux années 2020, date de son départ à la retraite.
Un bel hommage que ce dernier reçoit avec toute la modestie qui le caractérise. Pour lui, témoignage doit, avant tout, être rendu au créateur qui lui a permis durant ces années de servir aux côtés d’autres agents avec tout le dévouement et l’exigence que requiert la fonction qu’il a occupée. A tous ceux qu’il a côtoyés pendant sa carrière il a réitéré sa reconnaissance et appelé les uns et les autres au sens du service bien fait. Il dit partir à la retraite avec le sentiment du devoir accompli.

LIRE AUSSI:  Marché des arts du spectacle d’Abidjan : Des artistes béninois sélectionnés