Contrôle citoyen de l’action publique: La Pascib lance un recueil de textes et un manuel

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Contrôle citoyen de l’action publique: La Pascib lance un recueil de textes et un manuel


La Plateforme des Acteurs de la Société civile au Bénin (Pascib) se dote d’un guide stratégique d’actions pour une pratique efficiente du Contrôle citoyen de l’action publique (Ccap). Il s’agit notamment d’un recueil de textes et du manuel du Ccap. Deux documents dont l’élaboration a été rendue possible avec l’accompagnement technique de Enabel et du ProCad. Le lancement de ces outils est intervenu hier mardi 1er octobre à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Assistance alimentaire au Bénin: Le Japon accompagne la dynamisation des cantines scolaires

Deux documents de grande utilité au plan national et international; qui viennent orienter les Organisations de la société civile dans les défis nouveaux qui sont les leurs en matière de Contrôle citoyen de l’action publique (Ccap). Il s’agit en l’occurrence d’un recueil de textes, accords internationaux et normes internes relatifs au Ccap et du manuel du Ccap, élaborés par la Plateforme des acteurs de la Société civile au Bénin (Pascib) avec le soutien des organisation et projet Enabel et ProCad, deux partenaires stratégiques. Présentant ces deux outis, le président de la Pascib, Aurélien Comlan Atidégla, fait savoir que le recueil de textes est un document qui regorge de textes nationaux et internationaux utiles pour une pratique efficiente du Contrôle citoyen de l’action publique. Le manuel du Ccap est un document qui capitalise toute l’expertise et l’expérience de la Pascib dans la pratique du Contrôle citoyen de l’action publique. C’est un document qui aborde le mandat des Osc, leurs rôles et l’environnement dans lequel elles agissent. « Quand on parle de Contrôle citoyen de l’action publique (Ccap), c’est une démarche qui permet aux acteurs de la société civile de dialoguer avec les autorités publiques pour garantir le respect des engagements pris», a précisé le président de la
Pascib, Aurélien Comlan Atidégla.

Pour l’amélioration de la gouvernance économique et politique

Les deux documents lancés, hier, se rapportent plus spécifiquement au secteur agricole même s’ils sont tout aussi utiles pour les autres secteurs. L’élaboration de ces documents vient à point nommé pour définir le cadre légal et efficient de la mise en œuvre du Ccap. « Ce sont deux outils à partir desquels nous allons mieux travailler, et mieux donner la preuve de notre efficacité », a déclaré le président de la Pascib, Aurélien Atidégla. C’est pourquoi il a exprimé la gratitude des acteurs de la Société civile à Enabel et ProCad qui ont accompagné le processus d’élaboration des documents, ainsi qu’au gouvernement qui a soutenu l’initiative. « Ces documents sont très importants, car la mise en œuvre du Contrôle citoyen de l’action publique nécessite le suivi d’un certain nombre de normes », va confirmer le représentant du coordonnateur du ProCad, Antonin Oliyidé, avant de reconnaître et de saluer l’engagement constant de la Pascib aux côtés du ProCad.
Portant la voix du ministre, la secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Françoise Komlan Assogba, ajoute que ces documents ont été élaborés dans le souci de relever le défi de l’amélioration des services dans le secteur de l’agriculture et dans les autres secteurs d’une part et de favoriser l’extension et la mise à échelle des réalisations et bonnes pratiques de la Pascib d’autre part. Soutenant que la Pascib a, depuis plusieurs années, capitalisé des expériences au niveau national, régional et international, elle rappelle les nombreuses et nobles sollicitations dont la Pascib a déjà fait l’objet, et reconnaît l’opportunité et la qualité des documents. «Ces outils ont le potentiel de contribuer à l’amélioration de la gouvernance économique et politique. Je recommande fortement leur utilisation pour améliorer la qualité des services dans le secteur agricole et dans les autres secteurs», a indiqué la représentante du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

LIRE AUSSI:  Revue du Plan de travail annuel au 30 septembre 2018: Le ministère du Travail évalue sa performance