Contrôle de la gestion de l’Aberme: Une commission d’enquête parlementaire créée

Par Eric TCHOGBO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Contrôle de la gestion de l’Aberme: Une commission d’enquête parlementaire créée


Les députés ont adopté, à la faveur de leur séance plénière de ce mardi 12 juin, la proposition de résolution tendant à la mise en place d’une commission d’enquête, d’information et de contrôle relative à la gestion des projets d’électricité de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme). L’initiative de la création de cette commission d’enquête émane du deuxième secrétaire parlementaire Dakpè Sossou qui cherche à voir clair dans la gestion de cette structure du ministère de l’Energie au cours de ces dernières années. 

LIRE AUSSI:  Visite du ministre des Transports au péage/pesage d’Ekpè: Le gouvernement soucieux de l’entretien des routes au Bénin

Selon la résolution adoptée à l’unanimité des députés présents et représentés, cette commission sera composée de dix députés, à raison d’un représentant de chacun des huit groupes parlementaires, d’un représentant de la commission des Finances et des Echanges et d’un représentant de la commission chargée du Plan qui a présenté hier à la plénière le rapport sur le dossier. Les dix membres disposeront d’un délai de soixante jours pour accomplir leur mission consistant à vérifier et évaluer les différents projets gérés par l’Aberme ainsi que leurs sources de financement. La commission élira en son sein un bureau composé d’un président, d’un secrétaire et d’un rapporteur.
Toutefois, elle peut faire appel à des personnes ressources extérieures pouvant l’aider à atteindre ses objectifs. La résolution une fois adoptée, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a demandé à chaque groupe parlementaire et aux deux commissions techniques concernées de lui envoyer le nom de leurs représentants. Ce qui lui permettra de prendre la décision qui mettra au travail la commission qui disposera d’un mandat de soixante jours pour déposer son rapport. Lequel sera examiné par la plénière pour suite à donner.

LIRE AUSSI:  Reçu en audience par son homologue japonais à Tokyo: Le ministre Agbénonci salue les efforts soutenus du Japon au développement de l’Afrique

Th. C. N