Coopération bénino-américaine: Le Bénin signe ce jour le second compact du MCA

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération bénino-américaine: Le Bénin signe ce jour le second compact du MCA


Le président de la République séjourne depuis hier, mardi 8 septembre à Washington, la capitale des Etats-Unis d’Amérique. Il se rend ce jour à la Maison blanche pour la signature du second compact du Programme américain du Millennium Challenge Account (MCA).

LIRE AUSSI:  Présidence de la République du Bénin: Discours d’au revoir au peuple de Boni Yayi

La mobilisation du Bénin est assez forte du côté de Washington DC, tant l’évènement est d’importance pour son peuple et son gouvernement. Après un an d’intenses discussions, le pays a enfin décroché le second compact du Programme américain du Millennium Challenge Account (MCA). Le chef de l’Etat en personne devra coprésider ce jour, la signature de ce nouveau contrat avec le Vice-président américain Joe Biden. Lieu de la signature : la Maison blanche. Pour les diplomates en poste, il s’agit d’un succès diplomatique sans précédent, la tradition ayant dévolu au Secrétariat d’Etat la compétence de ce type de partenariat.
Le second compact du MCA mobilise en faveur du Bénin environ 403 millions de dollars, soit plus de 200 milliards de francs CFA sur cinq ans, dont 28 millions de contribution nationale. Si le premier financement s’est orienté vers quatre défis clés de l’économie béninoise à savoir, l’accès aux marchés, aux finances, à la justice et au foncier, le nouvel appui américain sera exclusivement dédié au secteur énergétique. « Le compact, dit-on, vise à améliorer le cadre institutionnel et juridique dans le secteur énergétique, les investissements durables». Il accorde un intérêt particulier au partenariat public-privé en matière d’infrastructures pour la production d’électricité et sa distribution ainsi que l’électrification hors réseau pour les ménages pauvres et non desservis.
MCA 2 se décline en quatre composantes principales, à savoir la réforme institutionnelle pour 41 millions de dollars, la production pour 136 millions de dollars, la distribution pour 110 millions de dollars. Et 46 millions de dollars sont prévus pour l’accès hors réseau, grâce à l’investissement des solutions d’énergies renouvelables.
L’intérêt que l’opinion accorde à ce second compact découle en réalité du succès retentissant obtenu dans la mise en œuvre du premier. Démarré en 2006, après une éligibilité acquise en 2004, le MCA a surtout permis le renforcement des infrastructures portuaires et l’augmentation des performances du Port de Cotonou, auquel le programme avait consacré plus de 85% de son financement. D’importantes réformes ont été également engagées, sous l’auspice du programme, pour l’amélioration des services juridiques, la sécurisation foncière, l’assainissement des services financiers décentralisés ainsi que l’accès aux crédits des petites entreprises. La construction de l’épi d’arrêt de sable, du centre de vidéo surveillance du Port de Cotonou, la construction de tribunaux dans des départements, la modernisation du Centre d’arbitrage et de médiation de la chambre de commerce (CAMEC) tout comme la grande réforme sur les titres fonciers, constituent quelques acquis de ce partenariat américain, exclusivement destiné aux pays africains ayant affiché des progrès en matière de démocratie et de bonne gouvernance. Le Bénin s’honore encore de l’obtention de ce nouveau sésame qui apportera sans doute du mieux dans son secteur énergétique qui a soif de réformes structurelles et de financements.

LIRE AUSSI:  Perfectionnement en police judiciaire: Les stagiaires de la 13e promotion du CPPJ sur le terrain

Par Gnona AFANGBEDJI, Envoyé spécial à Washington