Coopération diplomatique: Bientôt un nouvel ambassadeur de l’Ue à Cotonou

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération diplomatique: Bientôt un nouvel ambassadeur de l’Ue à Cotonou


L’Union européenne (Ue) enverra un nouvel ambassadeur au Bénin après l’été 2020. L’information a été révélée par Koen Vervaeke, directeur général pour l’Afrique du Service européen de l’action extérieure, jeudi 28 mai dernier, au cours des assises préparatoires de la sixième édition du dialogue politique entre le Bénin et l’Ue.

LIRE AUSSI:  Homicide volontaire, 30e dossier: Pascal N’Kouéi Kouagou retrouve les siens après 7 ans de prison

« Comme vous l’avez dit, le rendez-vous d’aujourd’hui est très important parce qu’il ouvre la voie de la reprise du dialogue que nous prévoyions après l’été, lorsque notre nouvel ambassadeur sera sur place (ndlr à Cotonou)… », a déclaré le diplomate européen Koen Vervaeke qui s’adressait ainsi au ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, après que celui-ci lui ait accordé la parole pour son propos liminaire lors du lancement des assises préparatoires.

Koen Vervaeke rappelle à l’assistance que le Bénin, à travers une adresse à l’Union européenne, a dit son « désir de reprendre le dialogue prolifique avec l’Ue ». « Et nous avons noté les assurances des services diplomatiques de l’Union européenne ainsi qu’une présentation rapide des lettres de créance pour notre futur ambassadeur… », a-t-il ajouté.

L’intéressé rappelle, plus loin dans son propos, que les relations entre le Bénin et son institution ne sont pas celles du « donneur-receveur » mais qu’elles sont plutôt basées sur des points d’intérêt commun.

LIRE AUSSI:  30e Congrès de la Conférence internationale des barreaux (CIB) à Cotonou: Sous le signe des alternances politiques et de l’attractivité économique

Depuis fin 2019, l’Union européenne est sans ambassadeur au Bénin. En cause, l’ancien ambassadeur Olivier Nette s’est vu retirer son agrément par les autorités béninoises qui le soupçonnaient de mener des activités subversives.